Les forces de l’ordre commencent à évacuer les résidents des immeubles d’Hébron
Rechercher

Les forces de l’ordre commencent à évacuer les résidents des immeubles d’Hébron

La police des frontières s'est rassemblée autour des maisons occupées jeudi, qui auraient été achetées à des propriétaires arabes

Raoul Wootliff est le correspondant parlementaire du Times of Israël

Les résidents juifs se tenant sur le toit d'un bâtiment après avoir saisi deux maisons dans le centre de Hébron, le 21 janvier 2016 (Crédit : AFP / Hazem Bader)
Les résidents juifs se tenant sur le toit d'un bâtiment après avoir saisi deux maisons dans le centre de Hébron, le 21 janvier 2016 (Crédit : AFP / Hazem Bader)

Les forces de police des frontières mènent une opération d’expulsion de plusieurs dizaines de résidents juifs de deux maisons à Hébron vendredi matin, un jour après que les résidents soient entrés dans les bâtiments, affirmant qu’ils les avait achetées à des Palestiniens.

Les responsables de sécurité ont indiqué que la décision de les expulser a été prise par le ministère de la Défense.

Les forces de sécurité se sont rassemblées en grand nombre dans la zone, craignant que l’évacuation se heurterait à la résistance des résidents et ne se transforme en émeute juive.

Les résidents ont déclaré dans un communiqué diffusé aux informations de la Deuxième chaîne que la décision prise par le ministre de la Défense Moshe Yaalon de les évacuer était regrettable. Ils l’ont exhorté à « venir voir la véracité des documents et à vous joindre à nous pour célébrer la Terre d’Israël ».

L’installation des résidents dans les maisons près du Tombeau des Patriarches a provoqué des émeutes palestiniennes jeudi.

Les résidents ont affirmé que les maisons ont été secrètement achetées auprès de propriétaires palestiniens, tandis que les Palestiniens ont affirmé qu’elles avaient été prises illégalement.

Les résidents se sont précipités sur les bâtiments, situés dans le quartier al-Sahla,de la ville sensible de Cisjordanie et ont forcé l’entrée en utilisant des barres de fer – comme on le voit dans les vidéos de la scène. Le groupe a également apporté vêtements et articles ménagers dans les immeubles.

Une fois à l’intérieur, ils ont hissé le drapeau israélien sur le toit, selon les reportages de la télévision de l’Autorité palestinienne.

Les résidents palestiniens de Hébron ont tenté de prendre d’assaut les bâtiments et un affrontement a éclaté entre les résidents juifs et leurs voisins arabes, selon les forces de défense israéliennes.

https://youtu.be/xiMtpire0_8

En réponse, l’armée a employé des moyens de dispersions anti-émeute, à savoir du gaz lacrymogène, pour disperser la foule, a indiqué un porte-parole.

Selon les repportages sur PA TV, les propriétés appartenaient aux familles al-Zaatari et al-Qadfisha.

Le député HaBayit HaYehudi, Bezalel Smotrich, a applaudi l’effort des résidents. « Je loue les résidents pionniers de Hébron pour leur entrée dans la Maison de Rachel et la Maison de Leah », s’est-il réjoui sur Twitter, en utilisant les noms que les résidents ont donnés aux bâtiments, qui font références à des matriarches juives bibliques.

« Je demande au ministre de la Défense Moshe Yaalon d’approuver immédiatement la résidence dans ces deux maisons », a-t-il ajouté.

La seule ville partagée en Cisjordanie, Hébron a connu depuis des décennies des frictions presque tous les jours entre sa communauté, composée de plusieurs centaines de résidents juifs (environ 500), et sa population palestinienne beaucoup plus importante.

Le Tombeau des Patriarches, qui est vénéré aussi bien par les Musulmans et par les Juifs comme le lieu du dernier repos d’Abraham et de sa famille, est une source particulière de tension dans la ville.

Lee Gancman a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...