Les forces de sécurité arrêtent 15 membres présumés du Hamas en Cisjordanie
Rechercher

Les forces de sécurité arrêtent 15 membres présumés du Hamas en Cisjordanie

Selon Tsahal, les agents de la région de Ramallah ont reçu des fonds et des instructions de Gaza pour mener des "activités" liées au groupe terroriste

Illustration : Des soldats de Tsahal mènent des incursions en Cisjordanie le 27 septembre 2017. (Armée Israélienne)
Illustration : Des soldats de Tsahal mènent des incursions en Cisjordanie le 27 septembre 2017. (Armée Israélienne)

Les forces de sécurité israéliennes ont arrêté 15 agents de l’organisation terroriste du Hamas lors de raids en Cisjordanie tard samedi soir et tôt dimanche, a déclaré l’armée.

Selon une déclaration de Tsahal, une opération conjointe de l’armée, du Shin Bet et de la police israélienne visait des individus qui avaient été en contact avec Khaled al-Din Hamed, un haut responsable du Hamas, et qui recevaient des instructions du groupe basé à Gaza sur les « diverses activités » qu’ils devaient mener en Cisjordanie.

Tous les 15 venaient de la région de Ramallah, au nord de Jérusalem.

Les suspects auraient également reçu des fonds du Hamas pour ces activités, dont les autorités affirment qu’elles sont liées à des actions terroristes. Au moins une voiture a été confisquée lors du raid.

Les soldats ont également fermé une imprimerie qui produisait du matériel qui, selon Tsahal, « incitait au terrorisme ».

« Cette activité révèle une fois de plus les efforts incessants de l’organisation terroriste du Hamas à Gaza pour générer des actions terroristes en Cisjordanie par le financement, les instructions et la diffusion de son message, sans se soucier des répercussions que cela aura sur les résidents palestiniens de Cisjordanie », a déclaré l’armée.

Le Hamas, a indiqué Tsahal, sera tenu pour responsable de toute attaque menée en rapport avec ses efforts.

Quatre autres Palestiniens, qui ne font pas partie du réseau lié au Hamas, ont été arrêtés lors des raids nocturnes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...