Les Gazaouis font voler un cerf-volant avec un cocktail Molotov sur Israël
Rechercher

Les Gazaouis font voler un cerf-volant avec un cocktail Molotov sur Israël

Le troisième incident de ce genre ces derniers jours a provoqué un petit incendie dans le champ du kibboutz Kissufim adjacent à la frontière

Des Palestiniens essaient d'utiliser un cerf-volant pour lancer un cocktail Molotov vers les soldats israéliens le long de la frontière de Gaza le 13 avril 2018. (Armée israélienne)
Des Palestiniens essaient d'utiliser un cerf-volant pour lancer un cocktail Molotov vers les soldats israéliens le long de la frontière de Gaza le 13 avril 2018. (Armée israélienne)

Dimanche, des Palestiniens ont fait voler un cerf-volant transportant une bombe incendiaire de Gaza jusqu’en Israël, où elle a provoqué un petit incendie dans un champ agricole adjacent au territoire contrôlé par le Hamas.

Le cocktail Molotov a déclenché un incendie dans un champ à l’extérieur du kibboutz Kissufim, une communauté juive limitrophe du centre de la bande de Gaza. Les pompiers ont éteint l’incendie, évitant ainsi d’importants dégâts. Aucun blessé n’a été signalé.

Immédiatement après l’incident, le conseil régional d’Eshkol a lancé une mise en garde drastique aux résidents, leur demandant d’être en état d’alerte en cas d’attaques répétées.

« Au cours des dernières 24 heures, il y a eu plusieurs cas de cerfs-volants avec des cocktails Molotov depuis la bande jusqu’à notre territoire », a déclaré le conseil dans un communiqué.

« Dans tous les cas, les bouteilles sont tombées près de la frontière et ont causé des incendies, sans faire de victimes… Le public est prié d’être vigilant et de signaler tout incident inhabituel d’incendie dans la région.

עפיפוני תבערה

שוב: עפיפון עם בקבוק תבערה מעזהלכל הפרטים: http://bit.ly/2qB6PLE

Posted by ‎החדשות‎ on Sunday, 15 April 2018

Cet incident était le troisième depuis une semaine depuis que les Palestiniens ont commencé à utiliser des cocktails Molotov sur des cerfs-volants reconfigurés vers Israël, a rapporté Walla.

Mercredi et vendredi, les pompiers sont également intervenus dans les champs près du kibboutz Be’eri. Après avoir éteint le feu, les pompiers ont découvert que les incendies avaient été déclenchés par des cocktails Molotov attachés à des cerfs-volants.

Lors d’une autre tentative de ce genre vendredi, un cerf-volant avec une bombe incendiaire s’est écrasé dans la bande de Gaza.

Quelque 10 000 Palestiniens ont pris part à de violentes manifestations le long de la frontière vendredi, réparties dans cinq localités centrales, a indiqué l’armée. Ils ont lancé un engin explosif et des bombes incendiaires sur les troupes israéliennes déployées à la frontière, au cours de ce que Tsahal a qualifié de « plusieurs tentatives » pour endommager la clôture entre Israël et la bande de Gaza et pénétrer en territoire israélien.

Les soldats israéliens ont répondu avec des gaz lacrymogènes et quelques balles en caoutchouc, ainsi qu’avec des tirs réels, a indiqué l’armée.

Des sources militaires ont été citées disant à la Dixième chaîne de télévision israélienne que « les agents du Hamas étaient en première ligne » des émeutes qui ont duré plusieurs heures, par opposition aux manifestations pacifiques que les organisateurs de ces marches hebdomadaires prétendaient avoir planifiées.

Les émeutiers ont incendié des pneus et brûlé de grands drapeaux israéliens, ainsi que des photos du Premier ministre israélien et du ministre de la Défense. De grands panaches de fumée noire provenant de pneus en feu s’élevaient dans le ciel.

L’armée, qui a accusé le Hamas et d’autres groupes terroristes d’utiliser la fumée comme couverture pour bombarder la frontière, a déclaré qu’elle avait recours aux tirs réels et aux méthodes de dispersion de la foule, conformément à la réglementation de l’armée israélienne sur les tirs à balles réelles. Selon des sources militaires citées par la Dixième chaîne, les tireurs d’élite de Tsahal ont reçu l’ordre de tirer aux chevilles des assaillants violents.

« Tsahal ne permettra pas que la barrière de sécurité ou l’infrastructure qui protège les citoyens israéliens soit endommagée et agira contre les violents émeutiers et terroristes concernés », a déclaré l’armée.

Judah Ari Gross a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...