Les investissements israéliens au Mexique ont atteint les 2 MDS $ en 2016
Rechercher

Les investissements israéliens au Mexique ont atteint les 2 MDS $ en 2016

Les capitaux, principalement investis dans les services, sont en hausse de 900 millions par rapport à 2015

Enrique Pena Nieto, président du Mexique, au cours d'une table ronde au Forum économique mondial de Davos, en Suisse, le 22 janvier 2016. ( Crédit : Jason Alden/Bloomberg via JTA)
Enrique Pena Nieto, président du Mexique, au cours d'une table ronde au Forum économique mondial de Davos, en Suisse, le 22 janvier 2016. ( Crédit : Jason Alden/Bloomberg via JTA)

Israël a investi plus de deux milliards de dollars au Mexique en 2016, ce qui représente le « dynamisme le plus important » parmi tous les autres pays ayant des relations économiques avec le Mexique comparé à 2015, a annoncé le journal mexicain El Economista.

Dans un contexte d’incertitude économique aux Etats-Unis, son voisin et de loin son plus grand investisseur, le pays d’Amérique latine a vu une hausse de 26,73 milliards de dollars en investissement étrangers directs l’année dernière, dont une hausse exceptionnelle de 900 millions de dollars pour l’Etat juif, qui a ainsi investi 2,01 milliards de dollars au total dans le pays.

Le Mexique et Israël ont récemment discuté de la hausse des investissements étrangers directs et de la baisse de tarifs, a déclaré au journal un analyste du Centre pour la recherche économique et budgétaire, soulignant que le Mexique est l’un des pays comptant le plus d’accords de libre échange au monde.

La main-d’œuvre peu chère du Mexique et sa situation de « tremplin vers les Etats-Unis » attirent les investissements étrangers, notamment ceux d’Israël. De plus, l’investissement israélien se fait principalement dans les services, a déclaré à El Economista le coordinateur du Centre technologique Monterrey pour la recherche économique.

Le Mexique et Israël ont connu une crise diplomatique après un tweet du Premier ministre Benjamin Netanyahu, dans lequel il semblait soutenir la construction voulue par le président américain Donald Trump d’un mur à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique pour éloigner les immigrants illégaux. Après l’incident, Netanyahu avait déclaré qu’Israël et le Mexique « continueront à avoir de bonnes relations ».

Les Etats-Unis sont toujours le premier investisseur étranger au Mexique en 2016, avec 10,41 milliards de dollars (38,9 % de l’investissement total), suivis de l’Espagne (10,7 %), de l’Allemagne (9 %), d’Israël (7,5 %), du Canada (6,3 %) et du Japon (5,7 %), selon les données du ministère mexicain de l’Economie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...