Les Israéliens envahissent les magasins et font la fête avant le confinement
Rechercher

Les Israéliens envahissent les magasins et font la fête avant le confinement

Magasins et parcs étant à nouveau fermés dès dimanche, les gens se ruent pour faire leurs achats ; la police verbalise les fêtards qui ne respectent pas les règles sanitaires

Des clients au centre commercial Ayalon à Ramat Gan, le 29 novembre 2020. (Flash90)
Des clients au centre commercial Ayalon à Ramat Gan, le 29 novembre 2020. (Flash90)

Un grand nombre d’Israéliens ont envahi les centres commerciaux et les marchés samedi pour faire leurs derniers achats avant le début du nouveau bouclage national du pays, dimanche à 17 heures.

Des reportages télévisés ont montré des foules dans les centres commerciaux – dont certains sont ouverts pendant le Shabbat et d’autres ouvrent le samedi soir – pour profiter de ce qui sera probablement leur dernière occasion de faire les magasins pendant plusieurs semaines.

Bien que les clients respectent en grande partie les directives sanitaires, dans certains cas, on a pu constater que les gens s’entassaient et ne respectaient pas la distanciation sociale.

Les gens ont également afflué dans les parcs de tout le pays samedi, remplissant les espaces verts et les réserves naturelles et amenant les autorités des parcs à un certain moment à exhorter le public à garder ses distances en raison du surpeuplement.

La Douzième chaîne de télévision a diffusé des images de deux grandes fêtes organisées à Tel Aviv le week-end dernier en violation des règles sanitaires.

La première, qui a eu lieu vendredi, réunissait un millier de personnes qui ont dansé au parc HaYarkon, sans masque et de très près.

Dans la seconde, samedi, la police a fait une descente dans un appartement où des dizaines de personnes faisaient la fête. Certains des fêtards étaient censés être en quarantaine à ce moment-là. La police a infligé 65 amendes de 1 000 NIS aux participants et une amende de 5 000 NIS à l’hôte.

Des milliers de personnes ont également inondé les centres commerciaux vendredi, se rassemblant en grand nombre avec peu de distanciation sociale.

Des files d’attente exceptionnellement longues ont été signalées chez Ikea à Rishon Lezion, un client ayant déclaré au site d’information Ynet que le magasin ressemblait à la file d’attente pour l’enregistrement à l’aéroport Ben Gurion pendant la haute saison touristique. De nombreux clients ont abandonné après avoir attendu aussi longtemps.

Au shouk haCarmel de Tel Aviv, qui sera également obligé de fermer dimanche, des scènes similaires ont été rapportées avec des clients irrités qui cherchaient à faire leurs courses du vendredi pour la dernière fois avant au moins deux semaines.

Des milliers de personnes ont également été vues entassées au marché en plein air Mahane Yehuda de Jérusalem, qui comptait même des groupes de touristes. Le propriétaire du magasin, Gabi Hasin, a déclaré à Ynet que s’il comprend le but de ces confinements, le fait que les Israéliens se précipitent ensuite dans les centres commerciaux avant et après va quelque peu à l’encontre de cet objectif.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...