Les lauréats du prix Covenant pour l’excellence dans l’éducation juive ont été annoncés
Rechercher

Les lauréats du prix Covenant pour l’excellence dans l’éducation juive ont été annoncés

La fondation a indiqué que chacun des lauréats du prix de 36 000 dollars “est un rêveur, et emporte avec lui un vent d’optimisme dans le domaine”

Meredith Englander Polsky, l'une des du prix Covenant pour l'excellence dans l'éducation juive. (Crédit : autorisation)
Meredith Englander Polsky, l'une des du prix Covenant pour l'excellence dans l'éducation juive. (Crédit : autorisation)

Le directeur fondateur d’une école secondaire juive moderne orthodoxe, la directrice nationale d’une organisation qui œuvre pour l’inclusion des enfants en éducation spécialisée, et la cofondatrice d’une organisation pour l’éducation des adultes juifs ont été récompensés par le Covenant Awards 2017 pour l’excellence en éducation juive.

La Fondation Covenant, basée à New York, a annoncé les lauréats des prix parmi les plus honorifiques de l’éducation juive jeudi. Chaque lauréat remportera la somme de 36 000 dollars, et chacune de leurs institutions recevront 5 000 dollars.

Les lauréats sont le rabbin Tully Harcsztark, directeur fondateur de la SAR High School de Riverdale, dans le Bronx, à New York ; Meredith Englander Polsky, directrice nationale de Institutes and Training à Matan, à New York, et coordinatrice en soutien développemental à l’école maternelle Temple Beth Ami, à Rockville, dans le Maryland, et le Dr Jane Shapiro, cofondatrice d’Orot : Center for New Jewish Learning à Skokie, dans l’Illinois.

Dans le communiqué qui annonçait les lauréats 2017, Harlene Appelman, directrice exécutive de la Fondation Covenant a déclaré que « chacun des lauréats du prix Covenant 2017 est un rêveur, et emporte avec lui un vent d’optimisme dans le domaine. »

A SAR High School, Harcsztark a introduit le concept de « la grande conversation », qui fait écho à sa façon de penser, selon laquelle les juifs devraient être profondément ancrés dans la Torah tout en adhérant à la culture dans laquelle ils évoluent. L’école juive moderne orthodoxe « est devenue un modèle national d’éducation juive et d’adaptation et d’adhésion aux réalités du XXIe siècle et étudiants comme enseignants sont munis de nouveaux moyens, novateurs et valorisants. »

Avant d’être directeur fondateur de son collège, Harcsztak était associé principal des études juives à la SAR Academy, l’école primaire affiliée, rabbin de la communauté de Keter Torah à Teaneck, dans le New Jersey et enseignant en matières juives à la Frisch School de Paramus, dans le New Jersey

Meredith Englander Polsky a fondé Matan en l’an 2000, avec l’idée que les enfants avec des besoins spéciaux et leurs familles vivaient en marge de l’éducation juive, parce que la communauté manquait cruellement de vocabulaire, d’approche et de connaissances pour s’impliquer. Sous la direction de Polsky, Matan a commencé à travailler avec des synagogues, des agences juives, et des directeurs d’écoles juives, des enseignants, non seulement pour sensibiliser à l’éducation spécialisée et à l’obligation faite aux communautés juives de favoriser l’inclusion, mais également pour créer des programmes scolaires et éducatifs. À l’école maternelle Temple Beth Ami, à Rockville dans le Maryland, elle soutient les enseignants tout en travaillant avec des enfants particuliers.

Le communiqué de Covenant a indiqué que Polsky a fait considérablement progresser le dialogue communautaire juive et l’inclusion des enfants spéciaux et de leurs familles dans la vie et l’éducation juive.

À Orot, Jane Shapiro crée un nouveau modèle pour intégrer les adultes juifs de la région de Chicago et d’ailleurs, selon le communiqué. Quand Orot a ouvert à Chicago en 2014, 70 personnes assistaient à des demi-journées de cours pour se préparer aux fêtes du Nouvel An juif. Depuis, près de 500 élèves assistent chaque année à des cours hebdomadaires, à des séances de méditations, des ateliers de yoga, des apprentissages en immersion, et des week-ends. L’organisation forme également des éducateurs juifs, des travailleurs sociaux et des responsables communautaires.

Shapiro était auparavant directrice associée de la Florence Melton School of Adult Jewish Learning à Northbrook, dans l’Illinois, et coordinatrice de partenariats de mentorats pour les étudiants du master d’Art du programme des études juives à Spertus Institute for Jewish Learning and Leadership de Chicago.

Les lauréats du prix Covenant 2017 seront récompensés le 12 novembre à Los Angeles, lord du dîner annuel de l’Assemblée générale des fédérations juives d’Amérique du Nord.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...