Les mineurs juifs arrêtés pour terrorisme pourront voir leurs avocats
Rechercher

Les mineurs juifs arrêtés pour terrorisme pourront voir leurs avocats

Le tribunal de Lod a statué que les trois jeunes arrêtés dimanche et empêchés par la police de voir leurs avocats pourront le faire samedi soir

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Les juges du tribunal central de district de Lod donnent lecture de leur décision dans la requête préalable au procès concernant la recevabilité des aveux donnés par les deux suspects juifs dans l'affaire terroriste de Duma après avoir été torturés par les interrogateurs du Shin Bet, le 19 juin 2018. (Crédit : Jacob Magid/Times of Israel)
Les juges du tribunal central de district de Lod donnent lecture de leur décision dans la requête préalable au procès concernant la recevabilité des aveux donnés par les deux suspects juifs dans l'affaire terroriste de Duma après avoir été torturés par les interrogateurs du Shin Bet, le 19 juin 2018. (Crédit : Jacob Magid/Times of Israel)

Le tribunal de district de Lod a statué jeudi qu’une ordonnance de la police empêchant trois suspects juifs dans le cadre d’une grande enquête sécuritaire de rencontrer leurs avocats ne sera pas prolongée au-delà de samedi soir.

Actuellement, l’ordonnance doit expirer vendredi, mais les forces de sécurité sont libres de la prolonger de deux jours supplémentaires.

L’ordonnance est en vigueur depuis que les trois mineurs ont été arrêtés dimanche matin.

Le tribunal rejette également l’appel des avocats des suspects contre la décision du tribunal de prolonger la détention provisoire des adolescents jusqu’à dimanche.

L’enquête est menée conjointement par le service de sécurité du Shin Bet et l’unité criminelle nationaliste de la police, qui enquêtent sur un incident qui pourrait constituer un complot terroriste.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...