Rechercher

« Les pays arabes doivent honorer l’initiative de paix arabe », dit Saeb Erekat

Le négociateur palestinien a semblé critiquer Oman et les Emirats arabes unis pour avoir ouvert leurs portes à deux responsables israéliens avant la signature d'un accord de paix

Saeb Erekat, secrétaire général de l'Organisation de la libération de la Palestine (OLP), à Ramallah, le 23 novembre 2015. (Crédit : Abbas Momani/AFP)
Saeb Erekat, secrétaire général de l'Organisation de la libération de la Palestine (OLP), à Ramallah, le 23 novembre 2015. (Crédit : Abbas Momani/AFP)

Le haut négociateur palestinien Saeb Erekat a émis une critique déguisée des pays arabes après la réception d’une ministre israélienne à Oman, affirmant que le monde arabe devait rester engagé envers l’initiative de paix arabe.

« Les pays arabes doivent honorer l’initiative de paix arabe », a écrit Erekat dans un tweet.

L’initiative de paix arabe consiste à faire accepter à Israël la solution à deux États avec les frontières de 1967 et une solution « juste » au problème des réfugiés palestiniens en échange d’une normalisation des relations avec les pays arabes et d’un armistice officielle.

Le tweet d’Erekat survient alors que certains pays arabes ont ouvert leurs portes à des responsables israéliens, alors que le processus de paix entre Israël et les Palestiniens semble être au point mort.

Jeudi dernier, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a rencontré le sultan d’Oman Qaboos bin Said à Mascate.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu est accueilli par le sultan Qaboos bin Said à Oman, le 26 octobre 2018 (Crédit : autorisation)

La dernière visite d’un chef de gouvernement israélien à Oman remonte à plus de vingt ans.

Les responsables palestiniens à Ramallah n’ont pas commenté cette visite de Netanyahu à Oman, qui est survenue quelques jours après le passage du président de l’Autorité palestinienne (AP) Mahmoud Abbas dans ce pays du Golfe.

« Nous ne commenterons pas la visite de Netanyahu parce que nous ne voulons pas nous froisser avec nos frères omanais », a déclaré un responsable de l’OLP sous couvert de l’anonymat. « Nous ne pensons pas que cela soit dans notre intérêt. »

Pour sa part, le Hamas a condamné la rencontre entre les dirigeants israélien et omanais.

Ces derniers jours, la ministre de la Culture israélienne Miri Regev a assisté au Grand Chelem de judo à Abou Dhabi, aux Emirats arabes unis, et s’est rendue à la Grande Mosquée.

L’hymne national israélien a résonné à deux reprises dans le stade émirati, après que deux judokas israéliens ont décroché l’or.

D’autres membres du gouvernement sont attendus aux Emirats et à Oman dans les jours à venir.

Le ministre des Communications Ayoub Kara est actuellement à Dubaï, afin d’assister à une conférence internationale sur les télécommunications.

Le ministre des Transports et du Renseignement Yisrael Katz devrait également se rendre à Oman la semaine prochaine pour une conférence sur les transports.

Ayoub Kara à Dubaï, le 30 octobre 2018 (Crédit : STRINGER / AFP)

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...