Les policiers municipaux évacuent les clients d’IKEA qui a rouvert sans permis
Rechercher

Les policiers municipaux évacuent les clients d’IKEA qui a rouvert sans permis

A Rishon Lezion, les employés municipaux auraient menacé de revenir toutes les 90 minutes pour donner une amende au magasin jusqu'à obtenir sa fermeture

Les Israéliens font leurs courses à IKEA après l'ouverture des magasins de la chaîne d'ameublement suédoise en violation des directives du ministère de la Santé, le 6 décembre 2020. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)
Les Israéliens font leurs courses à IKEA après l'ouverture des magasins de la chaîne d'ameublement suédoise en violation des directives du ministère de la Santé, le 6 décembre 2020. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)

Les inspecteurs municipaux de la ville de Rishon Lezion ont donné une amende, dimanche, à IKEA après l’ouverture des branches locales du magasin d’ameublement suédois, en violation des règles du coronavirus.

Après avoir donné une première amende de 5 000 shekels, les inspecteurs ont menacé de revenir toutes les 90 minutes pour en donner de nouvelles, a fait savoir la chaîne Kan.

Les inspecteurs ont aussi averti les clients qu’ils se trouvaient illégalement dans le magasin et ils ont mis en garde contre une intervention des forces de l’ordre avant de les faire partir.

IKEA avait annoncé, dans la matinée, que ses magasins rouvriraient de façon « limitée » et qu’ils adhéreraient aux directives sanitaires, même s’il leur était interdit de reprendre leurs activités.

« Les directives du ministère de la Santé n’ont pas changé et aucune approbation n’a été octroyée par le ministère concernant une éventuelle réouverture. Le dossier va être transféré à la police », a commenté un responsable du ministère sous couvert d’anonymat, des propos rapportés par le site d’information Walla.

Les clients de l’enseigne IKEA de Netanya ont indiqué au site qu’ils ignoraient que le magasin avait ouvert sans autorisation.

IKEA avait fait part de son intention de rouvrir ses magasins, le mois dernier, mais avait reporté cette initiative suite aux menaces d’amendes proférées par le ministère de la Santé et à l’avertissement du ministre de la Sécurité intérieure, Amir Ohana, que les forces de l’ordre feraient fermer les magasins de la marque qui violeraient les ordres.

Tandis que les mesures de confinement interdisent à une majorité de centres commerciaux de reprendre leurs activités, IKEA a affirmé être une enseigne « essentielle » dans la mesure où elle vend des produits de maintenance pour la maison – et que ses magasins pouvaient donc à nouveau accueillir des clients.

Un argument rejeté par le ministère de la Santé qui a estimé que la principale activité d’IKEA était la vente de meubles.

Au cours du confinement initial, au printemps, IKEA avait eu l’autorisation de rouvrir tandis que la majorité des autres magasins étaient restés fermés, entraînant la colère des gérants de petites entreprises.

La décision prise par IKEA de rouvrir dimanche survient dans un contexte de hausse régulière du nombre de nouveaux cas de coronavirus alors même que le pays allège les restrictions qui avaient été imposées à la mi-septembre dans le cadre d’un deuxième confinement national visant à réduire la propagation de l’épidémie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...