Israël en guerre - Jour 196

Rechercher

Les restrictions imposées aux Palestiniens de Cisjordanie nuisent aux intérêts d’Israël – USA

La secrétaire américaine au Trésor dit craindre que le conflit ne s’étende à d’autres régions et a salué la décision de Netanyahu sur le transfert des taxes à l’AP

La Secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen, donne une conférence de presse à la veille des réunions des ministres des Finances et des gouverneurs des banques centrales du G20 à Sao Paulo, au Brésil, le 27 février 2024. (Crédit : Andre Penner/AP)
La Secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen, donne une conférence de presse à la veille des réunions des ministres des Finances et des gouverneurs des banques centrales du G20 à Sao Paulo, au Brésil, le 27 février 2024. (Crédit : Andre Penner/AP)

La secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen, a critiqué les mesures prises par Israël consistant à refuser des permis de travail et à interdire la circulation des Palestiniens de Cisjordanie, estimant qu’elles nuisaient aux deux parties et qu’elles risquaient de déclencher un conflit régional plus large.

« Nous ne voulons pas que le conflit s’étende à d’autres régions », a indiqué Yellen lors d’une interview accordée à Reuters. « Israël est un ami et nous nous entretenons régulièrement avec lui. Quand nous constatons un problème préoccupant, nous en faisons part à nos partenaires. »

Mardi, elle a confié aux journalistes qu’elle avait écrit au Premier ministre Benjamin Netanyahu pour lui faire part de ses inquiétudes et pour saluer l’accord d’Israël sur la reprise des transferts de taxes à l’Autorité palestinienne (AP).

Selon Yellen, les restrictions imposées par Israël en matière de circulation et de commerce nuisent gravement à l’économie palestinienne et empêchent la réalisation de nombreux projets de construction en Israël en raison de la pénurie de main-d’œuvre qu’elles entraînent.

« D’après ce que j’ai compris, certains chantiers ont dû fermer faute de main-d’œuvre, ce qui n’est bon ni pour l’économie israélienne, ni pour celle de la Cisjordanie », a-t-elle expliqué lors de l’interview. « Je ne pense pas que tout cela soit dans l’intérêt d’Israël. »

Depuis l’attaque terroriste du Hamas le 7 octobre, Israël a interdit à la majorité des quelque 150 000 Palestiniens titulaires d’un permis de travail en Israël et dans ses implantations de reprendre leur activité, invoquant des raisons de sécurité.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.