Rechercher

Les skieurs israéliens débutent aux JO de Pékin

Barnabas Szollos complète la descente masculine à la 30e place, tandis que sa sœur Noa Szollos chute lors de la deuxième manche dans le slalom géant féminin

L'Israélien Barnabas Szollos participe à la finale masculine de descente lors des Jeux Olympiques d'hiver de Pékin 2022 au Centre national de ski alpin de Yanqing à Yanqing le 7 février 2022. (Crédit : Fabrice COFFRINI / AFP)
L'Israélien Barnabas Szollos participe à la finale masculine de descente lors des Jeux Olympiques d'hiver de Pékin 2022 au Centre national de ski alpin de Yanqing à Yanqing le 7 février 2022. (Crédit : Fabrice COFFRINI / AFP)

Noa et Barnabas Szollos, deux skieurs israélo-hongrois qui représentent les couleurs d’Israël aux Jeux d’hiver de Beijing 2020, ont chacun fait leurs débuts olympiques lundi alors qu’ils dévalaient les pistes de ski.

Barnabas, 23 ans, a participé à la compétition de descente masculine reprogrammée, terminant en 30e position sur 43 athlètes.

L’or a été remporté par le Suisse Beat Feuz, tandis que le Français Johan Clarey a remporté l’argent et l’Autrichien Matthias Mayer le bronze.

Szollos a complété l’épreuve avec un temps de 1:46,88 comparativement à 1:42,69 pour le médaillé d’or.

L’Israélienne Noa Szollos participe à la première manche du slalom géant féminin lors des Jeux Olympiques d’hiver de Pékin 2022 au Centre national de ski alpin de Yanqing à Yanqing le 7 février 2022. (Crédit : Jeff PACHOUD / AFP)

« Enfin ici après tant d’années d’entraînement et de travail acharné », a-t-il posté sur Instagram lors de la cérémonie d’ouverture vendredi.

« Maintenant, il est temps de courir et de profiter des Jeux. »

Barnabas devrait participer à l’événement Super-G mardi et à trois autres événements tout au long des Jeux.

Sa sœur cadette, Noa, 19 ans, a également fait ses débuts olympiques lundi dans le slalom géant féminin.

Dans la première manche, Noa a terminé à la 42e place sur 82 athlètes, avec un temps de 1:04,90, à 7,34 secondes de la skieuse qui a remporté l’épreuve.

Mais dans la deuxième manche, elle n’a pas terminé, tombant à mi-chemin du parcours, et terminant hors du classement. Elle ne semblait pas blessée. Plus tard, Noa a republié des images de sa chute sur Instagram, ajoutant un message se moquant d’elle-même.

Vingt-deux autres skieuses n’ont pas non plus réussi à achever le parcours du slalom géant féminin lundi, dont la double médaillée d’or olympique américaine Mikaela Shiffrin.

Noa doit participer au slalom féminin mercredi et au Super-G vendredi.

Le ski alpin est considéré comme une discipline si rapide et dangereuse au départ que c’est la seule où les athlètes ont généralement trois occasions de réaliser des descentes d’entraînement avant une course.

L’Israélien Vladislav Bykanov débute dans sa manche du 1 000 mètres masculin lors de la compétition de patinage de vitesse sur piste courte aux Jeux olympiques d’hiver de 2022, le samedi 5 février 2022, à Pékin. (Crédit : AP Photo/David J. Phillip)

Samedi, le patineur de vitesse israélien Vladislav Bykanov a participé aux qualifications dans l’épreuve du 1 000 m, mais a échoué. Il participera aux épreuves du 500 m et du 1 500 m la semaine prochaine.

Le patineur artistique Alexi Bychenko doit concourir mardi, tandis que les patineurs en couple Hailey Kops et Evgeni Krasnopolski ne réaliseront leur performance sur la patinoire que dans une dizaine de jours.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...