Israël en guerre - Jour 251

Rechercher

Les synagogues d’Europe « orphelines » de la Shoah, selon le Conseil de l’Europe

Le Conseil exhorte ses 47 Etats membres à tenir compte des effets du génocide sur leurs populations juives lorsqu'ils décident des politiques relatives aux anciens lieux de culte

Une synagogue en ruine à Chișinău, Moldavie. (Cnaan Liphshiz/JTA)
Une synagogue en ruine à Chișinău, Moldavie. (Cnaan Liphshiz/JTA)

Le Conseil de l’Europe a appelé ses 47 Etats membres à tenir compte des effets de la Shoah sur leurs populations juives lorsqu’ils élaborent des politiques concernant les bâtiments qui servent ou servaient de synagogues.

L’appel du Conseil, une organisation intergouvernementale pan-européenne basée en France, sans lien avec l’Union européenne et sans pouvoirs exécutifs, constitue un « progrès significatif » car c’est la première déclaration de ce genre faite par une grande plateforme internationale, selon un communiqué publié au début du mois par la Foundation for Jewish Heritage basée à Londres, qui a aidé à préparer le rapport.

Dans les résolutions basées sur le rapport de septembre intitulé « La situation des Synagogues en Europe », le Conseil a appelé les gouvernements et les institutions à « reconnaître la vulnérabilité particulière du patrimoine juif en tant que patrimoine ‘orphelin’, sans communauté d’utilisateurs, dont il faut tenir compte dans l’élaboration des politiques et des programmes relatifs au patrimoine ».

Le rapport explique que les nazis et leurs collaborateurs dans certains pays ont assassiné plus de 90 % des grandes minorités juives, ce qui a entraîné la détérioration d’innombrables propriétés.

« Ce patrimoine ancien a été mis à mal par la négligence, les forces naturelles et les actions humaines, et reste aujourd’hui menacé dans de nombreux endroits », est-il indiqué.

L’Europe comptait quelque 17 000 synagogues avant la Seconde Guerre mondiale, selon la Foundation for Jewish Heritage. Elle n’a recensé que 3 318 structures connues pour leur fonction de synagogues, et seulement 762 sont utilisées comme telles aujourd’hui.

Certaines de ces structures sont devenues des maisons, des églises, des bureaux de poste, des salons de coiffure, des ateliers de carrosserie, des salons funéraires et même des piscines, comme à Poznan, en Pologne.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.