Rechercher

Les ventes d’appartements neufs ont bondi de 37,3 % en 202

Le Bureau central des statistiques indique que 56 060 nouveaux logements ont été vendues, sept villes représentant le tiers de toutes les transactions.

Un chantier de construction dans la ville israélienne de Beit Shemesh, le 5 septembre 2021. (Nati Shohat/Flash90)
Un chantier de construction dans la ville israélienne de Beit Shemesh, le 5 septembre 2021. (Nati Shohat/Flash90)

En 2021, 56 060 nouveaux appartements ont été vendus, ce qui correspond à une augmentation de 37,3 % par rapport à l’année précédente, selon un sondage du Bureau central des statistiques publié lundi.

Il a montré la poursuite d’une hausse constante des ventes d’appartements neufs depuis 2018.

Un tiers des ventes ont été réalisées dans sept villes : Tel Aviv, Ashkelon, Jérusalem, Ramat Gan, Bat Yam, Netanya et Modiin.

Bat Yam a connu la plus forte augmentation avec 2 057 ventes, soit un bond de 427,4 % par rapport à 2020.

Une vue des chantiers de construction d’immeubles d’habitation à Ramat Beit Shemesh Bet, le 25 février 2019. (Hadas Parush/Flash90)

Tel-Aviv a enregistré 4 111 ventes de biens neufs, une hausse de 35,8 % par rapport à 2020. Ashkelon, avec 4 070 ventes, a connu une augmentation de 51,1 %, tandis que Jérusalem avec 2 848 ventes de biens neufs, une hausse de 114,8 % par rapport à l’année précédente.

Beit Shemesh a été l’une des rares villes à voir une baisse des ventes, 1 741 biens neufs vendus, soit une baisse de 19,5 % par rapport à 2020.

Le centre du pays a connu la plus forte demande de nouveaux appartements avec 25,7 % du total national, suivi par Tel-Aviv avec 21,8 %, tandis que Jérusalem, la capitale, n’avait que 8,8 % du total, a déclaré le Bureau central des statistiques.

Le nombre de nouveaux appartements vendus représentait 79,5 % de la demande nationale l’an dernier. A Tel Aviv, ce chiffre s’élevait à 93,3 %, à Haïfa 82,4 %, dans le centre du pays 81,7 %, et à Jérusalem 81,3 %.

Cependant, dans le nord, le nombre de nouveaux appartements vendus ne répondait qu’à 51 % de la demande.

Le ministre du Logement Zeev Elkin soutien un plan qui permettrait de créer des dizaines de milliers de nouveaux logements dans les années à venir en offrant à certaines villes des millions de shekels pour les inciter à approuver de nouveaux projets de construction, selon un reportage de la Douzième chaîne le mois dernier.

Le ministre du logement Zeev Elkin s’exprime lors d’une conférence de presse, présentant une nouvelle réforme sur le logement, au ministère des finances, Jérusalem, le 31 octobre 2021. (Yonatan Sindel/Flash90)

Le plan proposé s’inscrit dans le cadre d’un plan gouvernemental visant à augmenter rapidement l’offre d’appartements dans l’espoir de réduire les prix et de lutter contre la spirale de la crise du logement en Israël.

Les 12 villes qui seraient visées par le plan d’incitations sont Jérusalem, Lod, Bat Yam, Kiryat Ono, Haïfa, Netanya, Givatayim, Ramat Gan, Ashdod, Beit Shemesh, Hadera et Kiryat Yam.

Afin de faire face à la crise, le gouvernement a annoncé en octobre, un ambitieux plan pour développer la construction de nouveaux logements de 2022 à 2025.

Le plan, élaboré par le ministère des Finances, le ministère du Logement et de la Construction et le ministère de l’Intérieur, consiste à fixer un certain nombre d’objectifs de planification et de développement.

Une déclaration conjointe des ministères concernés à l’époque a souligné que les mesures prévues ne seront pas entravées par la bureaucratie et modifieront le paysage immobilier israélien, ce qui aura pour conséquence une baisse rapide des prix.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...