Rechercher

L’État va inculper 5 prisonniers pour avoir aidé les évadés de Gilboa

La police affirme que des détenus ont travaillé avec les six fugitifs et les ont aidés ; les inculpations mettent officiellement fin à l'enquête de la police sur l'évasion

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Mohammed al-Arida arrive à une audience à la cour de district de Nazareth, le 11 septembre 2021. (Crédit :David Cohen/Flash90)
Mohammed al-Arida arrive à une audience à la cour de district de Nazareth, le 11 septembre 2021. (Crédit :David Cohen/Flash90)

Les procureurs de l’État ont déclaré mercredi qu’ils avaient l’intention d’inculper six prisonniers qui se sont échappés de la prison de Gilboa au début du mois, ainsi que cinq autres détenus soupçonnés de les avoir aidés.

Avec l’inculpation imminente des fugitifs capturés et de leurs complices présumés, la police israélienne et l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet ont annoncé la fin de leur enquête sur l’évasion de la prison, l’une des pires de l’histoire du pays. Une commission d’État continuera par ailleurs d’enquêter sur l’évasion et sur les éventuelles défaillances du personnel pénitentiaire, du service pénitentiaire israélien et d’autres services gouvernementaux qui ont pu y contribuer.

Le 6 septembre, les six prisonniers – dont cinq membres du groupe terroriste palestinien du Jihad islamique, ainsi que le terroriste notoire du Fatah Zakaria Zubeidi – se sont échappés de la prison de Gilboa, en passant par le système de drainage de leur cellule et un espace vide sous la prison. Ils auraient commencé à creuser en novembre, utilisant des assiettes, des poignées de main, des débris de construction et une partie d’un cintre métallique.

Deux d’entre eux ont été capturés dans le nord d’Israël dès la première semaine, et deux autres se sont rendus dans la ville de Jénine, au nord de la Cisjordanie, où ils se sont cachés jusqu’à leur arrestation la semaine dernière.

L’évasion a mis en lumière une série de défaillances de la prison, notamment l’incapacité à tirer les leçons des précédentes tentatives d’évasion et plusieurs bévues opérationnelles telles que des miradors non surveillés et des gardiens endormis.

« Dans le cadre de l’enquête, cinq détenus de la prison de Gilboa ont été soupçonnés d’avoir coopéré et d’avoir aidé les six prisonniers à s’échapper », a déclaré la police mercredi.

Les procureurs ont déposé mercredi auprès du tribunal de district de Nazareth leur intention d’inculper les 11 prisonniers – la première étape avant de porter des accusations formelles.

Vendredi dernier, le ministre de la Sécurité Publique, Omer Barlev, a annoncé la création d’une commission gouvernementale chargée d’enquêter sur l’évasion.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...