L’évasion des prisonniers de Gilboa est « un signal d’alarme », estime Bennett
Rechercher

L’évasion des prisonniers de Gilboa est « un signal d’alarme », estime Bennett

Le Premier ministre a déclaré que certaines institutions de l'État s'étaient "détériorées" sous les gouvernements précédents et qu'elles avaient souffert de nominations politiques

Le Premier ministre Naftali Bennett lors d'une réunion du cabinet au ministère des affaires étrangères de Jérusalem, le 11 septembre 2021. (Crédit : Abir Sultan/Pool Photo via AP)
Le Premier ministre Naftali Bennett lors d'une réunion du cabinet au ministère des affaires étrangères de Jérusalem, le 11 septembre 2021. (Crédit : Abir Sultan/Pool Photo via AP)

Le Premier ministre Naftali Bennett a vivement critiqué, dimanche, les défaillances qui ont permis à six détenus palestiniens de s’échapper de la prison de haute sécurité de Gilboa, la semaine dernière. Il a suggéré que les politiques mises en place par son prédécesseur étaient responsables des dysfonctionnements qui avaient entraîné in-fine l’évasion.

« La quantité d’énergie et d’efforts nécessaires pour venir à bout de la série d’erreurs et de défaillances qui ne devaient tout simplement pas se produire est énorme », a estimé Bennett au début de la réunion hebdomadaire du cabinet à Jérusalem. « Il faut mettre en place une enquête et les leçons doivent en être tirées. »

Bennett a affirmé que l’évasion de la semaine dernière – l’un des pires incidents de ce type de toute l’histoire de l’État juif – devait servir de « signal d’alarme » aux autorités.

« Certains systèmes de l’État se sont détériorés au cours des dernières années et ils doivent être soumis à des processus de révision, à des processus d’efficacité pour atteindre l’excellence », a-t-il continué. « C’est chose possible, et c’est nécessaire pour travailler différemment… Ce qui a mal tourné peut être corrigé. »

Bennett a pris ses fonctions au mois de juin, remplaçant le Premier ministre Benjamin Netanyahu après douze années consécutives au pouvoir.

Quatre des six évadés ont été arrêtés à Nazareth ce week-end et deux étaient encore en fuite dans l’après-midi de dimanche.

« Nous avons parcouru les deux-tiers du chemin : nous avons rattrapé quatre terroristes sur six et les efforts visant à capturer les deux autres individus et à les remettre en prison sont en cours au moment même où je vous parle », a-t-il poursuivi.

Le Premier ministre et le ministre de la Sécurité intérieure, Omer Barlev, ont décidé d’ouvrir une enquête sur cet incident. Bennett a aussi laissé entendre que lorsque Netanyahu était chef du gouvernement, des nominations faites à de hauts-postes avaient été décidées à des fins politiques mais qu’il faudrait dorénavant « procéder à des nominations transparentes, de qualité, sur la base des compétences professionnelles exclusivement ».

Mohammed al-Arida arrive à une audience à la cour de district de Nazareth, le 11 septembre 2021. (Crédit : David Cohen/Flash90)

Bennett a aussi remercié les citoyens de Nazareth qui « ont fait preuve de responsabilité civique et de responsabilité plus généralement, et qui ont transmis les informations nécessaires à la police », aidant ainsi à la capture de certains des évadés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...