Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

L’ex-président Rivlin dénonce la « prise de contrôle » sur le pouvoir judiciaire

Celui qui fut aussi ministre Likud met en garde contre des "lois vengeresses" et invite les jeunes à ne pas désespérer, alors que la réforme du système judiciaire divise le pays

De d. à g. : Le président israélien Reuven Rivlin, le premier ministre Benjamin Netanyahu, la présidente de la Cour suprême israélienne Esther Hayut et Benny Gantz, chef du parti Kakhol lavan, assistent à une cérémonie commémorative en l'honneur de feu le président israélien Shimon Peres, au Mont Herzl à Jérusalem, le 19 septembre 2019. (GIL COHEN-MAGEN / AFP)
De d. à g. : Le président israélien Reuven Rivlin, le premier ministre Benjamin Netanyahu, la présidente de la Cour suprême israélienne Esther Hayut et Benny Gantz, chef du parti Kakhol lavan, assistent à une cérémonie commémorative en l'honneur de feu le président israélien Shimon Peres, au Mont Herzl à Jérusalem, le 19 septembre 2019. (GIL COHEN-MAGEN / AFP)

Alors que le débat fait rage, l’ex-président Reuven Rivlin a dénoncé le projet de réforme du système judiciaire et invité les deux camps à calmer le jeu.

« Il ne s’agit pas seulement d’un léger empiètement sur le système judiciaire, mais d’une véritable prise de contrôle », a déclaré Rivlin.

« Il est nécessaire de rester dans le cadre normal prévu pour le système judiciaire. »

« Les lois ne servent ni à se venger ni à servir des intérêts particuliers », a déclaré Rivlin, invitant les deux camps à calmer le jeu.

« En dépit de ce qui se passe, il n’est pas trop tard pour trouver un accord. »

En dépit de leur opposition passée, Rivlin s’est déclaré en phase avec les propos tenus par l’ex-juge en chef, Aharon Barak, lors d’une récente interview sur le projet de réforme judiciaire.

« Barak a parlé de mise en danger de la démocratie israélienne. Je suis d’accord avec lui », a déclaré Rivlin au Yedioth Ahronoth, selon des extraits d’une interview publiée jeudi. L’interview intégrale sera publiée vendredi.

Aharon Barak prend la parole lors d’une conférence au Centre interdisciplinaire de Herzliya le 2 janvier 2018. (Crédit : FLASH90)

Avocat de profession, Rivlin a quitté son poste de président, l’an dernier, au terme de son mandat.

Avant d’accéder à la magistrature suprême, Rivlin a été député et ministre du Likud, aujourd’hui dirigé par le Premier ministre, Benjamin Netanyahu.

En 2020, il avait prononcé un discours cinglant à la Knesset mettant en garde contre le tribalisme de la société israélienne alors que le pays souffrait d’instabilité gouvernementale.

« Le tribalisme de la société est à son comble et les Israéliens s’accusent les uns les autres. Arrêtez ! S’il vous plaît, arrêtez ! Ce n’est pas comme ça que l’on trouvera une solution », avait-il déclaré.

« Il semble que nous ayons perdu la boussole [morale] que nous avions depuis la fondation de cet État, les principes fondamentaux et valeurs que nous nous sommes engagés à défendre. »

Dans l’interview donnée cette semaine, il explique que ses mises en garde de l’époque sont devenues réalité.

Le président Reuven Rivlin s’adresse à un groupe d’ambassadeurs de l’ONU à New York, le 29 juin 2021. (Crédit : Haim Zach/GPO)

« Ce discours était conçu pour interpeller la population sur une situation susceptible de se produire, et malheureusement, c’est ce qui est arrivé », a-t-il commenté.

« Ces camps pensent qu’ils ne font pas partie de l’État : ils veulent le contrôler, l’utiliser pour servir leurs propres intérêts. Il leur faut remettre les pieds sur terre. »

« En Israël aujourd’hui, on entend : ‘Si vous n’êtes pas d’accord avec moi, c’est que vous êtes un traitre’. Il n’y a pas de dialogue et les jeunes sont désespérés. A eux, tout particulièrement, je veux dire – ne désespérez pas », a déclaré Rivlin, qui avait déjà exprimé ses réserves envers les projets du bloc pour le système judiciaire en décembre, avant même que la coalition ne prenne le pouvoir.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.