Rechercher

L’ex-sénateur US David Perdue compare les restrictions des réseaux sociaux au nazisme

Le candidat au gouvernorat de Géorgie a perdu au Sénat l'an dernier face au démocrate juif Jon Ossoff ; il était accusé de diffuser des publicités antisémites pendant la campagne

Le sénateur David Perdue, républicain de Géorgie, pose des questions lors d'une audience de la Commission des forces armées du Sénat à Capitol Hill à Washington, le 6 mai 2020. (Greg Nash / Pool via AP)
Le sénateur David Perdue, républicain de Géorgie, pose des questions lors d'une audience de la Commission des forces armées du Sénat à Capitol Hill à Washington, le 6 mai 2020. (Greg Nash / Pool via AP)

JTA – David Perdue, ancien sénateur américain qui n’a fait qu’un seul mandat et qui a été évincé par un démocrate juif il y a un an, se présente maintenant au poste de gouverneur de son État en tant que candidat soutenu par Trump et, comme d’autres dans ce camp, a comparé certains aspects de la vie contemporaine à la vie sous le régime nazi.

Perdue dénonçait la radiation de l’ancien président américain Donald Trump de Twitter en janvier 2021. Le géant des réseaux sociaux a cité l’incitation à la violence de Trump, en particulier le fait qu’il ait poussé les émeutiers qui ont mené l’insurrection au Capitole américain le 6 janvier 2021, cherchant à renverser la défaite électorale de Trump.

Perdue, s’exprimant sur un talk-show en ligne conservateur apprécié de Trump, « Diamond and Silk », a comparé la destitution de Trump à certains des régimes les plus répressifs de l’histoire.

« Lorsque les citoyens individuels perdent le droit de s’exprimer librement, alors nous nous transformons en une Allemagne de 1933 ou une Russie de 1919, un Cuba de 1959 ou un Venezuela aujourd’hui », a-t-il déclaré.

Les groupes juifs ont plaidé à plusieurs reprises auprès de nombreuses personnes, y compris un groupe de républicains de droite, pour qu’ils cessent d’établir des analogies entre les événements actuels et l’époque de la Shoah. (En 2020, alors que Trump était en course pour sa réélection, certains ont également établi des comparaisons entre sa présidence et la montée du fascisme dans l’Allemagne des années 1930).

Le seul législateur juif de l’État de Géorgie, le démocrate Mike Wilensky, a déclaré à l’Atlanta Journal-Constitution que Perdue avait dépassé les bornes.

« David Perdue devrait avoir honte de ses commentaires – il devrait se rétracter immédiatement et présenter ses excuses non seulement à la communauté juive de Géorgie, mais à l’ensemble de la communauté juive », a déclaré Wilensky.

Le rabbin Larry Sernovitz, qui dirige une synagogue réformée à Marietta, dans la banlieue d’Atlanta, a également décrié la comparaison, tweetant à Perdue : « Je suis heureux d’avoir l’occasion de discuter de l’Holocauste avec vous. Votre analogie n’est pas appropriée et utiliser l’Holocauste comme un outil politique dénigre les 6 millions de Juifs innocents qui ont été tués. Parlons-en. » (Sernovitz est entré dans l’histoire la semaine dernière en sonnant du shofar à l’assemblée législative de Géorgie).

Perdue, qui a perdu une élection sénatoriale l’année dernière contre Jon Ossoff, un démocrate juif, cherche maintenant à évincer le gouverneur républicain sortant Brian Kemp, qui a exaspéré Trump en refusant d’invalider sa défaite dans l’État.

Jon Ossoff présente le président élu américain, Joe Biden, à Atlanta, le 4 janvier 2021. (AP Photo / Carolyn Kaster)

Pendant la campagne, Ossoff a accusé Perdue de colporter l’antisémitisme en diffusant des publicités dans lesquelles le nez d’Ossoff était modifié pour paraître plus long.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...