Israël en guerre - Jour 263

Rechercher

Liban : cinq pays mettent en garde contre la poursuite de la vacance du pouvoir

Les ambassadeurs de France, des USA, d'Arabie saoudite, du Qatar et d'Égypte ont mis en garde contre de graves conséquences si les députés libanais n'élisent pas un président

Des partisans du président libanais Michel Aoun agitent des drapeaux nationaux et des bannières de couleur orange du parti politique qu'il a fondé (Le Mouvement patriotique libre) lors d'une contre manifestation à proximité du palais présidentiel à Baabda le 3 novembre 2019.(Photo by Anwar AMRO / AFP)
Des partisans du président libanais Michel Aoun agitent des drapeaux nationaux et des bannières de couleur orange du parti politique qu'il a fondé (Le Mouvement patriotique libre) lors d'une contre manifestation à proximité du palais présidentiel à Baabda le 3 novembre 2019.(Photo by Anwar AMRO / AFP)

Cinq pays qui ont récemment tenu à Paris une réunion sur le Liban ont mis en garde contre de graves conséquences si les députés n’élisent pas un chef de l’État, a indiqué le bureau du chef du gouvernement lundi.

Les ambassadeurs de France, des États-Unis, d’Arabie saoudite, du Qatar et d’Égypte ou leurs représentants se sont rendus chez le Premier ministre, Najib Mikati, pour lui transmettre ce message, selon la présidence du Conseil.

Les cinq pays avaient tenu le 6 février une réunion consacrée à la situation dans le pays en plein effondrement économique et sans président depuis près de trois mois et demi.

Les diplomates ont averti que « le fait de ne pas élire un président de la République conduira à une remise en cause globale des relations avec le Liban », selon un communiqué du bureau du Premier ministre.

Les députés, profondément divisés, ne parviennent pas à élire un successeur à Michel Aoun, dont le mandat a expiré le 31 octobre et Mikati dirige un cabinet démissionnaire aux pouvoirs limités.

Les diplomates lui ont précisé que « le véritable soutien au Liban commencera après l’élection d’un président et avec la poursuite de l’application des réformes » exigées par la communauté internationale, selon le communiqué.

Le Premier ministre libanais Najib Mikati arrive à une réunion du cabinet au palais présidentiel de Baabda, à l’Est de Beyrouth, le 13 septembre 2021. (Crédit : AP Photo/Bilal Hussein)

Les cinq diplomates ont également rendu visite au président du Parlement, Nabih Berri.

Aucun communiqué n’avait été publié à l’issue de la réunion de Paris. François Delmas, un porte-parole du ministère des Affaires étrangères, avait indiqué à l’AFP que cette réunion était « technique » et « n’avait pas de caractère décisionnel ».

Le Parlement, où ni le camp du puissant groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah pro-iranien ni celui de ses adversaires ne dispose d’une claire majorité, a déjà tenu onze sessions sans résultat depuis fin septembre.

À l’issue de la dernière réunion, le 19 janvier, deux députés issus du mouvement de contestation d’octobre 2019 ont décidé d’y observer un sit-in jusqu’à l’élection d’un président de la République.

Aucune date n’a été fixée pour une nouvelle séance du Parlement et le marasme économique s’accentue. Lundi, le dollar s’échangeait à plus 68 000 livres libanaises (LL), contre 50 000 LL il y a moins d’un mois. Avant la crise de l’automne 2019, un dollar valait 1 507 LL.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.