Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

Un drone de Tsahal tue des terroristes alliés du Hezbollah, qui riposte par 30 roquettes

Le groupe Jamaa islamiya est étroitement lié à l'organisation terroriste palestinienne de Gaza avec laquelle il affirme mener des attaques contre Israël depuis le sud du Liban

Photo d'illustration : De la fumée s'élève après un bombardement israélien sur Kafr Kila, dans le sud Liban, près de la frontière avec Israël, le 30 décembre 2023, dans un contexte d'escarmouches transfrontalières entre les forces israéliennes et le Hezbollah alors que la guerre entre Israël et le Hamas à Gaza se poursuit. (Crédit : AFP)
Photo d'illustration : De la fumée s'élève après un bombardement israélien sur Kafr Kila, dans le sud Liban, près de la frontière avec Israël, le 30 décembre 2023, dans un contexte d'escarmouches transfrontalières entre les forces israéliennes et le Hezbollah alors que la guerre entre Israël et le Hamas à Gaza se poursuit. (Crédit : AFP)

Le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah a lancé une salve de roquettes sur le nord d’Israël dans la nuit de vendredi à samedi, quelques heures après que deux éléments d’un groupe terroriste allié ont été tués par une frappe de drone israélien dans le sud du Liban.

Selon l’armée israélienne, une trentaine de roquettes ont été tirées lors de l’attaque, visant la région du mont Hermon.

Le système de défense anti-missile « Dôme de fer » a intercepté certaines des roquettes, tandis que d’autres ont apparemment touché des zones ouvertes. Aucun blessé ni dégât n’a été signalé.

Les sirènes n’ont pas retenti dans les villes, mais des alertes ont été déclenchées dans les zones ouvertes et les bases de l’armée sur la montagne.

Le groupe terroriste chiite libanais a revendiqué cette salve, affirmant avoir visé des bases de l’armée israélienne dans la région avec des dizaines de roquettes Katioucha.

Le Hezbollah a déclaré que l’attaque était une réponse à la mort de deux éléments du groupe terroriste al-Jamaa al-Islamiyya lors d’une attaque de drone de l’armée israélienne plus tôt dans la journée de vendredi.

Tsahal a déclaré avoir pris pour cible un terroriste important d’al-Jamaa al-Islamiyya – ou Groupe islamique -, qui circulait sur une autoroute près de la ville de Meidoun, à une vingtaine de kilomètres de la frontière israélienne.

Mosab Khalaf, selon l’armée, « a mené et fait avancer de nombreuses attaques » depuis le Liban contre des cibles israéliennes, principalement dans la région du mont Dov.

Tsahal a déclaré que Khalaf coordonnait également des attaques avec la branche libanaise du Hamas, et que son « élimination a été effectuée pour porter un coup aux capacités du groupe terroriste palestinien à avancer et à réaliser des attentats qu’elle a récemment planifiés contre l’État d’Israël dans la zone de la frontière nord ».

Dans un communiqué, al-Jamaa al-Islamiyya a confirmé la mort de Khalaf, ainsi que celle d’un second terroriste, Bilal Khalaf, précisant qu’ils étaient des commandants de la branche armée du groupe, les Forces al-Fajr.

L’échange de tirs a eu lieu moins d’un jour après que le Hezbollah a mené une attaque meurtrière au moyen de missiles sur le mont Dov, tuant un contractuel de l’armée.

Sharif Suad menait des « activités d’infrastructure » pour Tsahal dans la région du mont Dov.

Cette activité s’inscrivait dans le cadre des efforts déployés par l’armée pour améliorer ses défenses à la frontière. Actuellement, il n’y a pas de clôture frontalière dans la région du mont Dov, également connue sous le nom de fermes de Chebaa – une région revendiquée par le Liban – qui abrite plusieurs positions militaires et aucune ville.

Toujours vendredi, des avions de combat israéliens ont mené des frappes contre des bâtiments où des terroristes du Hezbollah étaient regroupés, dans les villes de Tayr Harfa et Ayta ash-Shab, au sud du Liban, a déclaré Tsahal.

Des chars ont également bombardé des zones près de Yarine et Dhayra pour « éliminer les menaces », a ajouté l’armée.

De la fumée s’échappant du site d’une frappe aérienne israélienne sur le village sud-libanais de Tayr Harfa, près de la frontière, le 26 avril 2024. (Crédit : Kawnat Haju/AFP)

Depuis le 8 octobre, le Hezbollah attaque quotidiennement les communautés israéliennes et les postes militaires le long de la frontière avec des roquettes, des drones, des missiles antichars et d’autres moyens, affirmant qu’il le fait pour soutenir Gaza dans le cadre de la guerre qui s’y déroule.

Jusqu’à présent, les affrontements à la frontière ont causé la mort de neuf civils du côté israélien, ainsi que celle de onze soldats et réservistes de Tsahal. Plusieurs attaques ont également été lancées depuis la Syrie, sans faire de blessés.

Le Hezbollah a signalé que 288 de ses terroristes ont été tués par Israël depuis le 8 octobre, principalement au Liban, mais aussi en Syrie. Au Liban, 54 membres d’autres groupes terroristes , un soldat libanais et au moins 60 civils, dont trois journalistes, ont été tués.

Israël a menacé d’entrer en guerre pour forcer le Hezbollah à s’éloigner de la frontière s’il ne recule pas et continue de menacer les communautés du nord, d’où quelque 70 000 personnes ont été évacuées pour échapper aux combats.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.