Israël dit tester avec succès son système anti-missiles Arrow 3
Rechercher

Israël dit tester avec succès son système anti-missiles Arrow 3

Le ministre de la Défense a décrit le lancer et l’interception réussis comme une “étape majeure” pour le système Arrow 3

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un vol réussi de l'intercepteur de missiles du système Arrow 3, le 3 janvier 2014. (Crédit : ministère de la Défense)
Un vol réussi de l'intercepteur de missiles du système Arrow 3, le 3 janvier 2014. (Crédit : ministère de la Défense)

Israël et les Etats-Unis ont abattu une cible avec succès avec le système d’interception de missiles balistiques Arrow 3 jeudi matin, validant pour la première fois les capacités du système sophistiqué, a déclaré le ministère de la Défense.

Le ministère a déclaré que l’intercepteur a calculé et s’est ajusté correctement sur la cible chargée, ce qui a été considéré comme une « étape majeure » pour les capacités du système de défense anti-missile aérien d’Israël.

« Le missile a réussi à suivre la cible et à la tuer », a déclaré Yair Ramati, directeur de l’organisation de défense anti-missile d’Israël.

Le système Arrow 3 est conçu pour abattre des missiles balistiques intercontinentaux en dehors de l’atmosphère, en interceptant les armes et leurs têtes nucléaires, biologiques ou chimiques au plus proche de leur sites de lancement.

Yoav Turgeman, le directeur général de la division missile de l’industrie aérospatiale d’Israël, qui a développé le système, a dit que l’essai était « un test parfait ».

« Nous avons lancé le Arrow 3 et, pour la première fois avec ce système, nous avons intercepté la bonne cible, très précisément, comme prévu », a dit Turgeman.

L’intercepteur a été lancé depuis la base aérienne de Palmachim dans le centre d’Israël sur un missile entrant tiré par un avion de la force aérienne vers les eaux de la côte israélienne, a déclaré le ministre.

Ramati a déclaré que le test avait eu lieu à 8h12 ce matin.

Des tests similaires ont parfois surpris les garde-côtes israéliens et provoqué de petites paniques dans le centre urbain du pays.

Arrow 3, qu’Israël a développé avec les Etats-Unis depuis 2008, est une part importante du système de défense aérienne multi-couches qu’Israël a conçu pour se protéger d’une gamme de menaces par missiles – des roquettes à courte portée tirées depuis la bande de Gaza et le Liban, aux menaces de longue portée comme un lancement de missiles par l’Iran.

Arrow 3 est la couche supérieure d’un système qui comprend aussi l’intercepteur de courte porté Dôme de Fer, la batterie de moyenne portée Fronde de David et le système de longue portée Arrow 2.

Les intercepteurs de missiles de Arrow 3 sont conçus pour intercepter plus de cinq missiles balistiques en 30 secondes à une altitude de plus de 100 km (62 miles).

Les interceptions à haute altitude ont pour but de détruire en toute sécurité une tête nucléaire, biologique ou chimique, avant que sa cible ou sa trajectoire ne soit identifiées.

Arrow 3 a été développé par l’organisation de défense anti-missile d’Israël, de la direction de la recherche et du développement du ministère de la Défense et par l’agence de défense anti-missile des Etats-Unis.

Ramati a déclaré que le système a été spécifiquement conçu pour les besoins israéliens.

Israël et les Etats-Unis sont probablement maintenant les seuls pays capables d’abattre des missiles balistiques dans l’espace, a-t-il ajouté.

Bien que ce test soit un succès majeur pour le développement du système, Arrow 3 a toujours besoin de passer des essais supplémentaires avant d’être déployé.

« Il y a des tests de vol supplémentaires, que nous ferons dès que possible », a dit Ramati.

Au final, la décision de déploiement dépend de la production du matériel nécessaire et d’un accord avec l’armée de l’air israélienne, qui contrôlera dans les faits le système, a dit Ramati.

Une tentative similaire pour abattre une cible entrante conduite l’année dernière a échoué, le test ayant été changé à la dernière minute d’un « test d’engagement » du monde réel, dans lequel le système devait tenter d’abattre un missile entrant pour un exercice de suivi de cible bien moins dramatique.

« Le décor cible n’a pas permis de remplir les objectifs du test et donc l’intercepteur n’a pas été chargé. Une décision a été prise de conduire uniquement un test de cible », a déclaré le ministère de la défense dans un communiqué suivant l’échec du test l’année dernière.

Un test de la version précédente du système, Arrow 2, a aussi échoué à verrouiller sa cible pendant un essai en septembre 2014.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...