L’investissement privé dans les entreprises israéliennes atteint des records
Rechercher

L’investissement privé dans les entreprises israéliennes atteint des records

3,26 milliards de dollars ont été investis dans les 9 premiers mois de 2016, plus que les 3,22 milliards investis sur toute l’année 2015

Shekels. Illustration. (Crédit : Sophie Gordon/Flash90)
Shekels. Illustration. (Crédit : Sophie Gordon/Flash90)

Les investissements privés en Israël ont totalisé un record de 3,26 milliards dans les neuf premiers mois de l’année, dépassant les 3,22 milliards investis par des entreprises privées dans les entreprises israéliennes pour toute l’année 2015, explique un rapport du Centre de Recherche IVC, qui étudie l’industrie, et du cabinet d’avocat Shibolet & Co.

Au troisième trimestre 2016, les accords privés en Israël ont atteint 1,7 milliard de dollars avec 18 accords, le montant le plus élevé pour un trimestre de ces deux dernières années.

Le montant était de quatre fois supérieur aux 358 millions de dollars du troisième trimestre de 2015, et 32 % au-dessus du précédent trimestre.

L’achat de Plastic Keter d’Israël, un producteur d’articles en plastiques de maison et de jardin, par BC Partenaires en juillet pour 1,4 milliard, a représenté 43 % des investissements privés dans les trois premiers trimestres de l’année, précisait-on dans l’Enquête d’IVC et Shibolet.

Et alors que les fonds privés israéliens ont diminué leur activité de 29 % pour la période de neuf mois, d’une année à l’autre, les fonds privés étrangers ont réalisé d’importants accords en Israël, à la fois pendant le troisième trimestre et dans les neuf premiers mois de l’année, en investissant 2,8 milliards de dollars dans 27 transactions pour la période de neuf mois.

Les transactions dans le domaine de la technologie ont enregistré une baisse dans les neufs premiers mois de l’année, avec 38 accords pour un total de 1,5 milliard ou 47 % du volume total de capital, à comparer avec 1,8 milliard, 76 % du total, investis dans 40 transactions sur la même période en 2015, a annoncé le rapport.

« Nous avons enregistré une augmentation du volume annuel même avant la fin de l’année. Ce chiffre a été fortement influencé par de très gros accords, comme la vente de Keter, mais c’est toujours le cas dans des marchés privés, il y a toujours quelques gros accords et beaucoup de plus petits accords », a noté Omer Ben-Zvi, un employé de Shibolet & Co., dans le rapport.

« Plus qu’un marché unique, nous considérons la transaction Keter comme une confirmation de la crédibilité du marché local par l’industrie internationale ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...