Israël en guerre - Jour 232

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Lior Hadad Atias, 36 ans : Conseillère bénévole pour jeunes en crise à la rave

Assassinée le 7 octobre à la Supernova

Lior Hadad Atias (Elem)
Lior Hadad Atias (Elem)

Lior Hadad Atias, 36 ans, de Rehovot, a été assassiné par des terroristes du Hamas à la rave Supernova, près de Reim, le 7 octobre.

Atias se trouvait à la rave comme bénévole pour l’organisation Elem-Youth in Distress (Jeunes en détresse). Elle était venue donner des conseils et apporter un soutien émotionnel à toute personne traversant une crise. Les bénévoles participent fréquemment à ce type de fêtes et de rassemblements. Ils sont facilement reconnaissables avec leur chemise bleue, sur laquelle est écrit « Good Guy » (bonne personne), et sont là pour venir en aide les personnes en détresse, ce qui est assez courant dans les raves où l’usage de drogues est très répandu.

Neuf bénévoles d’Elem étaient présents à la rave Supernova, près de Reim, le matin du 7 octobre. Trois d’entre eux n’en sont jamais revenus.

En plus d’Atias, les bénévoles Yonatan Richter et Sigal Levi ont également été assassinés. Le corps d’Atias n’a été retrouvé que huit jours après le massacre et elle a été enterrée le 16 octobre.

Elle laisse dans le deuil son mari, Guy, et sa fille de 6 ans, Alma, ainsi que ses parents, Tikva et Yigal, et ses frère et sœur, Mor et Dudi. Ses amis et sa famille se souviennent d’elle comme d’une grande amie des animaux, au sourire conquérant et dotée d’une personnalité plus grande que nature.

Atias a enseigné pendant un certain temps dans une école de Rehovot avant de suivre une formation d’infirmière vétérinaire et de travailler dans un cabinet de la ville.

Maayan Shenker Brownstein, une autre bénévole d’Elem, a confié à la chaîne d’information publique Kan qu’alors qu’elles tentaient de fuir les salves de balles tirées par les terroristes à la rave, elle a aperçu Atias qui était blessée : « Je l’ai prise dans mes bras et j’ai essayé de voir si elle était consciente, mais elle ne l’était pas. Les tirs continuaient à pleuvoir, alors je me suis levée et j’ai continué à courir ».

L’organisation Elem a envoyé un communiqué dans lequel elle a évoqué Atias, comme une personne qui avait « une énorme joie de vivre, répandant la lumière et l’amour à tous ceux qu’elle rencontrait. Elle s’assurait toujours d’être là pour tout le monde, jeunes et vieux, sans jamais se départir de son sourire qui la caractérisait… Lior, tu étais une femme généreuse et précieuse, je regrette que tu nous aies quittés alors que tout ce que tu voulais, c’était répandre le bien ».

Mor Hadad, la sœur de Lior, a déclaré qu’elle aimait beaucoup son travail de bénévole au sein du groupe. « Elle attendait avec impatience chaque événement auquel vous participiez », a-t-elle déclaré aux volontaires survivants dans un reportage de Kan. « Cela lui allait si bien. Lorsqu’elle m’a dit qu’elle faisait cela, j’étais si fière d’elle…. Je lui ai dit : ‘Cela te ressemble tellement, d’aider les gens et de faire la fête' ».

Lors de ses funérailles, son mari a souligné que le prénom Lior – qui signifie « ma lumière » en hébreu – correspondait parfaitement à sa personnalité.

« Lior illuminait toutes les pièces où elle entrait », a déclaré Atias. « C’est le genre de chose que l’on dit dans un éloge funèbre, mais tous ceux qui l’ont connue ici savent bien que c’est vrai ».

« Tout le monde tombait amoureux d’elle en une seconde », a-t-il ajouté. « Il y a tant de gens ici dont elle n’a touché la vie qu’un instant, mais qui ne l’oublieront plus jamais. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.