L’Iran annonce la production massive de drones porteurs de bombes
Rechercher

L’Iran annonce la production massive de drones porteurs de bombes

Le ministre iranien de la Défense a inauguré une usine de fabrication de drones qui seront livrés aux Gardiens de la révolution islamique

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Capture d'écran d'une vidéo du brigadier général des forces iraniennes Amir Hatami, à gauche, lors de l'inauguration d'une ligne de production de drones à Téhéran, le 5 février 2018 (Capture d'écran : YouTube)
Capture d'écran d'une vidéo du brigadier général des forces iraniennes Amir Hatami, à gauche, lors de l'inauguration d'une ligne de production de drones à Téhéran, le 5 février 2018 (Capture d'écran : YouTube)

L’Iran a inauguré lundi une ligne de production de drones d’attaque qui, selon la République islamique, pourront transporter des munitions intelligentes et frapper une grande variété de cibles, ont fait savoir les médias iraniens.

Le ministre iranien de la Défense Amir Hatami a inauguré cette usine à Téhéran qui devrait fabriquer ces drones de type Mohajer 6.

Le commandant des forces terrestres des Gardiens de la révolution islamique, le brigadier-général Mohammad Pakpour, était également présent.

Hatami s’est enorgueilli du fait que ces drones pouvaient transporter des bombes intelligentes de type Qaem qui sont produites en Iran et qui bénéficient de capteurs électro-optiques variés pour toucher des cibles mobiles et immobiles durant les opérations diurnes et nocturnes.

Capture d’écran d’une vidéo du brigadier général des forces iraniennes Amir Hatami, à gauche, aux côtés du commandant des forces terrestres du corps des Gardiens de la révolution islamique Mohammad Pakpour lors de l’inauguration d’une ligne de production de drones à Téhéran, le 5 février 2018 (Capture d’écran : YouTube)

Le drone, a-t-il déclaré, peut également mener des missions de reconnaissance et de combat et utiliser de courtes pistes pour le décollage et l’atterrissage, a rapporté la télévision d’Etat iranienne Press TV. Ils seront livrés au Gardiens de la révolution islamique.

Hatami n’a pas spécifié quelle était la distance maximale que les drones pouvaient parcourir.

Au mois de septembre 2017, Israël avait intercepté ce que l’Etat juif avait considéré être un drone fabriqué en Iran et remis entre les mains du groupe terroriste du Hezbollah alors qu’il entrait dans l’espace aérien israélien, au-dessus du plateau du Golan. Le drone avait été abattu par un missile Patriot.

En 2015, le brigadier-général Hossein Salami, commandant en second, aurait dit, selon Press TV, que le pays avait développé des drones capables de parcourir 1 300 kilomètres, une distance qui aurait placé Israël à leur portée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...