L’Iran avertit que ses mandataires pourraient détruire « Haïfa et Tel Aviv »
Rechercher

L’Iran avertit que ses mandataires pourraient détruire « Haïfa et Tel Aviv »

Le commandant des Gardiens de la révolution a déclaré que ses alliés au Liban et à Gaza étaient prêts à la "confrontation", grâce à leurs capacités balistiques

Des civils israéliens s’abritent après une attaque à la roquette du Hezbollah à Haïfa, le 11 août 2006. (Crédit : Flash90)
Des civils israéliens s’abritent après une attaque à la roquette du Hezbollah à Haïfa, le 11 août 2006. (Crédit : Flash90)

Un haut commandant iranien a déclaré samedi que le guide suprême Ali Khamenei avait donné l’ordre aux groupes terroristes soutenus par Téhéran de détruire Haïfa et Tel Aviv si « une bêtise était commise contre l’Iran », avertissant que la République islamique travaillait depuis des années au développement des capacités de ses mandataires au Liban et dans la bande de Gaza.

« Nous apprenons au Front de la résistance à fabriquer des cannes à pêche, au lieu de leur fournir du poisson, et le Liban et Gaza possèdent la technologie pour fabriquer des missiles », a déclaré Amir Ali Hajizadeh, commandant de la Force aérospatiale des Gardiens de la révolution, à la chaîne de télévision publique Al-Manar.

« Toutes les capacités balistiques de Gaza et du Liban ont été fournies par l’Iran, et elles représentent la ligne de front pour la confrontation », a-t-il déclaré.

Notant que « les capacités de l’axe de la résistance » étaient très avancées par rapport à ce qu’elles étaient il y a dix ans, Hajizadeh a déclaré : « Aujourd’hui, les Palestiniens tirent des roquettes au lieu de lancer des pierres. »

Le général Amir Ali Hajizadeh, chef de la division aérospatiale des Gardiens de la révolution, assiste à une cérémonie suite à la mort du général Qassem Soleimani, le 9 janvier 2020, un jour après que ses forces ont abattu un avion de ligne ukrainien, à Téhéran, en Iran. (Bureau du guide suprême iranien via AP)

« Nous avons un ordre général du guide, Ali Khamenei, de niveler au sol Haïfa et Tel Aviv, au cas où une bêtise serait commise contre l’Iran, et nous avons travaillé ces dernières années pour pouvoir le faire », a-t-il déclaré.

L’Iran finance le Hamas et apporte un soutien encore plus direct au Jihad islamique palestinien et au Hezbollah libanais, – trois groupes terroristes qui ont tous juré de détruire Israël.

Haïfa et Tel Aviv ont déjà été menacées par le passé par l’Iran et le Hezbollah.

Le dirigeant du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a récemment suggéré de frapper les réserves de nitrate d’ammonium de Haïfa, un engrais hautement explosif qui a provoqué l’explosion meurtrière dans le port de Beyrouth en août dernier qui a tué 193 personnes et en a blessé 6 500 autres.

Les commentaires de Hajizadeh surviennent alors que l’armée israélienne se prépare à la possibilité d’une frappe de milices soutenues par l’Iran en Irak ou au Yémen, selon un rapport publié vendredi. L’armée israélienne a tenu des discussions la semaine dernière sur d’éventuelles attaques, y compris des frappes de missiles et de drones, de la part de milices irakiennes et de groupes houthis au Yémen, a rapporté la chaîne publique Kan.

L’Iran marque ce dimanche le premier anniversaire de la mort du général Qassem Soleimani lors d’une frappe de drone américain à Bagdad. Washington craint que Téhéran ne riposte à l’occasion de l’anniversaire de cette opération.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...