Rechercher

L’Iran dévoile une division navale de drones lors de la visite de Biden au Moyen-Orient

L'Iran est accusé par les Etats-Unis et Israël d'utiliser des drones et des missiles pour attaquer les forces américaines et les navires liés à Israël dans le Golfe

Illustration : Le chef d’état-major général des Forces armées, le Général Mohammad Hossein Bagheri, à gauche, et le Général Abdolrahim Mousavi visite un tunnel souterrain utilisé comme base de drone de l’armée au cœur de l’ouest des montagnes de Zagros, samedi 28 mai 2022. (Crédit : Armée iranienne via AP)
Illustration : Le chef d’état-major général des Forces armées, le Général Mohammad Hossein Bagheri, à gauche, et le Général Abdolrahim Mousavi visite un tunnel souterrain utilisé comme base de drone de l’armée au cœur de l’ouest des montagnes de Zagros, samedi 28 mai 2022. (Crédit : Armée iranienne via AP)

La marine iranienne a dévoilé vendredi sa première division navale composée de navires et de sous-marins capables de transporter des drones, alors que le président américain Joe Biden effectue sa première tournée au Moyen-Orient.

L’Iran est accusé par les Etats-Unis et Israël, ses ennemis jurés, d’utiliser des drones et des missiles pour attaquer les forces américaines et les navires liés à Israël dans le Golfe, afin de déstabiliser la région.

« La première division navale de porte-drones de la marine iranienne, composée de navires et de sous-marins capables de transporter tous types de drones de combat, de détection et de destruction, a été dévoilée », a annoncé la télévision d’Etat.

« Toutes sortes de drones avancés et produits par l’armée et le ministère de la Défense ont survolé les eaux de l’océan Indien pour démontrer leurs capacités », a ajouté la même source, en montrant des images de drones décollant d’un navire militaire.

Cette annonce intervient alors que le président Biden a entamé sa première visite en Israël, pays avec lequel Washington a signé jeudi un partenariat stratégique face à Téhéran.

Le président américain Joe Biden parle au ministre de la Défense Benny Gantz et au Premier ministre Yair Lapid à une exposition des systèmes de défenses israéliens, le 13 juillet 2022. (Crédit : AP Photo/Evan Vucci)

M. Biden a aussi assisté à une présentation par Israël sur les capacités de défense anti-missile du pays, dont un nouveau dispositif de riposte laser contre les drones, le « Iron Beam ».

« Compte tenu de l’attitude agressive du système de domination (des Etats-Unis et ses alliés, NDLR), il est nécessaire d’augmenter notre capacité de défense de jour en jour », a indiqué à la télévision le commandant de l’armée iranienne, Abdolrahim Moussavi, lors du dévoilement de la nouvelle division navale.

« Si les ennemis commettent une erreur, (ces drones) leur feront face », a averti M. Moussavi.

En octobre 2021, Washington a imposé des sanctions visant le programme de drones de l’Iran accusé de fournir ces armes à ses alliés au Moyen-Orient, comme les terroristes du Hezbollah libanais, les terroriste Houthis au Yémen et le mouvement terroriste palestinien du Hamas à Gaza.

Le Conseiller à la sécurité nationale Jake Sullivan s’exprime pendant une conférence de presse à la Maison Blanche, à Washington, le 11 juillet 2022. (Crédit : AP Photo/Evan Vucci)

Le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, Jake Sullivan, a affirmé lundi que l’Iran va livrer « des centaines de drones » à la Russie, qui piétine face à la résistance de l’armée ukrainienne dans l’est du pays.

Mais Téhéran a réagi mardi affirmant qu' »aucun développement particulier » n’était intervenu dans la coopération technologique entre la Russie et l’Iran.

L’Iran a commencé à développer des programmes de drones dans les années 1980 lors de la guerre Iran-Irak (1980-1988).

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...