Israël en guerre - Jour 145

Rechercher

L’Iran dit avoir arrêté les « responsables » d’une attaque de drones

Téhéran avait déjà accusé l'Etat hébreu d'être à l'origine de cette attaque, par le biais d'une lettre de son ambassadeur aux Nations unies destinée au secrétaire général de l'ONU

Capture d'écran d'une vidéo non-vérifiée circulant sur les réseaux sociaux et montrant une explosion dans une installation de défense après une attaque de drone présumée, à Ispahan, en Iran, le 28 janvier 2022. (Utilisé conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Capture d'écran d'une vidéo non-vérifiée circulant sur les réseaux sociaux et montrant une explosion dans une installation de défense après une attaque de drone présumée, à Ispahan, en Iran, le 28 janvier 2022. (Utilisé conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Le ministère iranien des Renseignements a affirmé vendredi avoir arrêté les « principaux responsables » d’une attaque de drones en janvier contre un site militaire à Ispahan, dans le centre de l’Iran, et avoir les preuves de « l’implication » de l’Etat hébreu.

« Les principaux responsables de la tentative ratée de saboter l’un des centres industriels du ministère de la Défense à Ispahan ont été identifiés et arrêtés », selon un communiqué publié par le ministère des Renseignements et l’agence des renseignements du Corps des Gardiens de la Révolution (CGRI).

« En résumé, l’implication de mercenaires du régime sioniste temporaire (Israël, NDLR) lors de cette opération a été prouvée », a affirmé le communiqué, ajoutant que des « informations supplémentaires » seront publiées « au moment approprié ».

Téhéran avait déjà accusé l’Etat hébreu d’être à l’origine de cette attaque, par le biais d’une lettre de son ambassadeur aux Nations unies destinée au secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres.

Les drones avaient visé le 28 janvier un site de production à Ispahan, sans faire de victimes, provoquant « des dégâts mineurs », selon le ministère iranien de la Défense.

Les deux pays se livrent depuis des années une guerre larvée. Israël accuse l’Iran de vouloir acquérir la bombe atomique et dit chercher par tous les moyens à l’en empêcher. Israël veut aussi contrer l’influence de l’Iran au Moyen-Orient.

Téhéran l’accuse en retour d’être à l’origine d’une série de sabotages et d’assassinats visant son programme nucléaire.

L’agence de presse Nour, considérée comme proche du Conseil de sécurité nationale de la République islamique, avait aussi mis en cause des groupes d’opposition kurdes basés en Irak pour leur implication présumée dans l’attaque, ordonnée selon elle par un « service de sécurité étranger ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.