Israël en guerre - Jour 255

Rechercher

Réchauffement des liens entre l’Iran et le Hamas

Mahmoud Al-Zahar promet des changements dans les relations entre le Hamas et l'Iran

Elhanan Miller est notre journaliste spécialiste des affaires arabes

Mahmoud Al-Zahar, cofondateur du Hamas, à Gaza, en février 2010. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)
Mahmoud Al-Zahar, cofondateur du Hamas, à Gaza, en février 2010. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)

Le Hamas et l’Iran cherchent à améliorer leurs relations suite à un net refroidissement de leurs liens durant les deux dernières années, selon des responsables des deux parties.

Le porte-parole du parlement iranien, Ali Larijani, a indiqué dimanche à la chaîne télévisée libanaise Al-Mayadeen, que leurs relations avec le Hamas revenaient à la normale. L’Iran, dit-il, soutient le Hamas comme « organisation de résistance. »

Les relations entre la République islamique et l’organisation palestinienne s’étaient détériorées après l’abandon du Hamas de ses quartiers à Damas en janvier 2012. L’Iran l’avait vu comme un acte pouvant porter préjudice à son allié Bachar el-Assad.

En octobre dernier, le responsable du Hamas Abu Marzouk avait révélé que l’Iran avait réduit son soutien financier à l’organisation après son départ de Damas.

« L’Iran était l’État qui apportait le plus grande aide au Hamas : argent, armes et formation. Nous ne le nions pas, » a affirmé Marzouk devant la chaîne d’informations chiite Al-Mayadeen. « Notre position par rapport à la Syrie avait endommagé notre relation avec l’Iran. Son soutien ne s’est jamais interrompu, mais les sommes ont fortement été réduites. »

Le responsable du Hamas à Gaza, Mahmoud Al-Zahar, a affirmé ne pas être surpris par l’annonce de soutien de la résistance armée palestinienne par Larijani .

« Le mouvement du Hamas et l’Iran ont pris des mesures spéciales et nous pourrons prochainement observer des changements dans les relations, » a indiqué Al-Zahar à l’agence de presse iranienne Fars, lundi. Il n’a cependant pas indiqué de quelles sortes de changements il parlait.

Interrogé au sujet de l’interception du navire Klos-C par Israël sur la mer Rouge la semaine dernière, Al-Zahar a défendu le déni de l’Iran. Il affirme que l’histoire a été inventée par Israël pour causer préjudice aux relations entre le Hamas et l’Iran.

« Le but principal de ce scénario est d’écarter l’Iran et le mouvement palestinien de résistance et d’exercer une forte pression sur le Hamas. » a-t-il indiqué à Fars.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.