Rechercher

L’Israélien OurCrowd et la Fondation de l’OMS lancent un fonds d’équité de 200 M de $

Le fonds investira dans des initiatives mondiales en matière de santé, en mettant l'accent sur les innovations technologiques et l'accès équitable aux soins pour tous

Ricky Ben-David est journaliste au Times of Israël

Anil Soni, directeur général de la Fondation de l'OMS, et Jon Medved, fondateur et directeur général d'OurCrowd, en septembre 2022. (Crédit : Aurelio Di Muzio)
Anil Soni, directeur général de la Fondation de l'OMS, et Jon Medved, fondateur et directeur général d'OurCrowd, en septembre 2022. (Crédit : Aurelio Di Muzio)

La société d’investissement israélienne OurCrowd s’est associée à la Fondation de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), dont le siège est à Genève, pour lancer un fonds d’actions de 200 millions de dollars qui investira dans des initiatives de santé mondiale.

Le nouveau fonds d’actions pour la santé mondiale (GHEF), doté de 200 millions de dollars, investira dans des « technologies de pointe » ayant un impact sur les soins de santé à l’échelle mondiale et favorisant un accès équitable aux soins, selon un communiqué de presse.

Le lancement du fonds a été annoncé dimanche lors d’une réunion de la Clinton Global Initiative (CGI) à New York, en marge de la 77e Assemblée générale des Nations unies, qui se tient cette semaine. En tant qu’unité de la Fondation Clinton, fondée par Bill Clinton en 2005, la CGI rassemble des leaders du monde des affaires, du gouvernement et de la philanthropie pour se concentrer sur des domaines tels que les initiatives climatiques, les projets d’équité en matière de santé et les projets d’économie inclusive.

Le fonds, selon OurCrowd, a été conçu dans le sillage de la pandémie de la COVID-19 et des inégalités de santé profondément ancrées, comme l’accès aux vaccins et aux diagnostics mis en évidence par l’urgence sanitaire mondiale de 2020.

« La COVID-19 a été un signal d’alarme pour moi en tant qu’investisseur », a déclaré Jon Medved, PDG et fondateur d’OurCrowd. « La pandémie m’a ouvert les yeux sur les inégalités en matière de santé dans le monde et a renforcé le potentiel des innovations technologiques pour sauver des vies. »

« Dans le monde entier, trop d’hommes, de femmes et d’enfants n’ont pas accès à des soins de santé adéquats en raison des disparités de revenus et des obstacles systémiques qui perpétuent les inégalités », a déclaré Anil Soni, PDG de la Fondation de l’OMS, dans un communiqué. La fondation a été créée en 2020 en tant qu’organisation indépendante mais affiliée à l’OMS qui octroie des fonds et soutient des initiatives liées à la santé.

« Malgré des modèles clairs permettant d’équilibrer avec succès le rendement économique et l’accès équitable, comme la fourniture de médicaments contre le VIH et le sida, le monde n’a pas su fournir de solutions contre la COVID-19 partout, et pour tous. Il est impératif que nous déployions des solutions pour répondre à cet échec, notamment en orientant les investissements vers l’innovation et en alignant les deux sur l’équité comme objectif dès le départ », a déclaré Soni.

Les déploiements du vaccin COVID-19 dans les pays en développement et à faible revenu ont rencontré de multiples obstacles, les pays à revenu élevé ont, pour leur part, pu déployer plus rapidement des campagnes de vaccination et atteindre des niveaux d’immunité collective plus élevés. L’émergence de nouveaux variants a suscité des inquiétudes au niveau mondial quant à l’apparition de nouvelles vagues d’infection susceptibles de compromettre l’efficacité des vaccins existants.

L’équipe d’investissement du GHEF sera dirigée par Jon Medved et le Dr Morris Laster, associé directeur d’OurCrowd, avec le soutien de Geetha Tharmaratnam, responsable en chef des investissements de la Fondation de l’OMS.

Les antécédents d’OurCrowd en matière d’investissements à risque dans le domaine de la santé comprennent le soutien à la start-up israélienne Alpha Tau Medical, qui développe une thérapie anticancéreuse par rayonnement alpha, et à BrainQ, qui développe une thérapie électromagnétique basée sur l’intelligence artificielle pour réduire le handicap suite à un accident vasculaire cérébral.

« Ce nouveau fonds s’appuie sur ce succès et vise directement à avoir un réel impact », a déclaré Medved. « La collaboration avec la Fondation de l’OMS nous permettra d’identifier des investissements encore plus intéressants et de faciliter l’engagement des investisseurs et des entrepreneurs en faveur d’un accès équitable aux technologies que nous soutenons. »

Soni a déclaré que le fonds « place l’équité au cœur » et demande aux investisseurs et aux entrepreneurs de réfléchir plus largement à l’accès aux soins de santé.

« Nous sommes ravis de collaborer avec OurCrowd pour travailler à notre objectif commun d’impact sur l’équité en santé », a-t-il déclaré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...