Alpha Tau Medical va fusionner avec SPAC pour lutter contre le cancer
Rechercher

Alpha Tau Medical va fusionner avec SPAC pour lutter contre le cancer

Fondée en 2016, Alpha Tau est une entreprise israélienne de thérapeutique oncologique qui injecte des tumeurs avec du matériel radioactif dans une procédure simple à l'aiguille

Illustration de la manière dont une aiguille contenant des particules alpha est insérée dans une tumeur solide ; Alpha Tau Medical affirme avoir développé une technologie dans laquelle ces particules alpha peuvent vivre suffisamment longtemps pour détruire les cellules(Crédit : Courtesy) 
Illustration de la manière dont une aiguille contenant des particules alpha est insérée dans une tumeur solide ; Alpha Tau Medical affirme avoir développé une technologie dans laquelle ces particules alpha peuvent vivre suffisamment longtemps pour détruire les cellules(Crédit : Courtesy) 

Alpha Tau Medical, une start-up israélienne qui affirme pouvoir détruire les tumeurs en leur injectant des substances radioactives au moyen d’une simple aiguille, a annoncé jeudi qu’elle allait fusionner avec la société d’acquisition spécialisée Healthcare Capital Corp. pour une valorisation d’un milliard de dollars.

La fusion devrait permettre de dégager jusqu’à 367 millions de dollars de produit brut, ont indiqué les sociétés dans un communiqué.

Le produit net de la fusion permettra à Alpha Tau de disposer de quelque 362 millions de dollars de liquidités dans son bilan et sera utilisé pour poursuivre la stratégie clinique d’Alpha Tau, notamment pour obtenir l’autorisation de mise sur le marché de la FDA, financer ses activités de recherche et développement, développer ses capacités de fabrication et préparer la commercialisation. Ces fonds devraient durer au moins jusqu’en 2024, selon le communiqué.

Alpha Tau continuera d’être dirigée par son équipe de direction actuelle et, à la clôture de l’opération, le Dr David Milch, président du HCC, devrait être nommé au conseil d’administration d’Alpha Tau.

Le rapprochement proposé devrait être achevé d’ici la fin de l’année 2021, date à laquelle Alpha Tau devrait être cotée au Nasdaq.

Les investisseurs dans l’opération de fusion, par le biais du tour de financement PIPE (private investment in public equity) qui a lieu au moment de la fusion, comprennent Yozma Investment Co. (qui fait partie de Yozma Group Korea) et Grand Decade Developments (une filiale de China GrandPharmaceutical and Healthcare Holdings), ainsi que d’autres investisseurs dans le domaine des technologies, dont OurCrowd (Israël), Regah Ventures et les cofondateurs d’Apax Partners, Alan Patricof et Sir Ronald Cohen.

Le groupe Medison, qui a toujours soutenu Alpha Tau et qui est une entreprise pharmaceutique mondiale qui permet aux patients d’accéder à des thérapies innovantes sur les marchés internationaux, est également un investisseur dans le PIPE, indique le communiqué.

« Cette transaction représente une étape importante dans le parcours d’Alpha Tau visant à transformer le traitement des tumeurs solides par l’administration précise de rayons alpha, a déclaré Uzi Sofer, PDG d’Alpha Tau. « La réalisation de cette transaction permettra à la société de concrétiser sa vision et de mettre en œuvre les plans de développement clinique et la construction de nos usines de fabrication à travers le monde, afin d’apporter de l’espoir à des millions de patients dans le monde. »

Fondée en 2016, Alpha Tau Medical Ltd est une société israélienne de thérapeutique oncologique qui se concentre sur la recherche, le développement et la commercialisation de la technologie AlphaDaRT pour le traitement des tumeurs solides.

Dans ce traitement, appelé radiothérapie par diffusion d’émetteurs alpha (DaRT), une aiguille contenant du radium-224, un isotope radioactif, est insérée à l’emplacement de la tumeur. Une fois positionnée, elle émet des atomes qui libèrent des rayonnements alpha qui ont la capacité d’exterminer les cellules cancéreuses en provoquant des cassures irréparables dans l’ADN de ces cellules.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...