Israël en guerre - Jour 236

Rechercher

Biden : Netanyahu a besoin de « changer » de coalition, Israël commence à « perdre son soutien » dans le monde

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

Le président américain Joe Biden et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, à Tel Aviv, le 18 octobre 2023. (Crédit : Haïm Zach/GPO)
Le président américain Joe Biden et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, à Tel Aviv, le 18 octobre 2023. (Crédit : Haïm Zach/GPO)

Le président américain Joe Biden a déclaré que le Premier ministre Benjamin Netanyahu devait changer son gouvernement intransigeant qui a rendu très difficile pour la communauté internationale le soutien à Israël dans sa guerre contre le Hamas.

« C’est le gouvernement le plus conservateur de l’histoire d’Israël », a déclaré Biden lors d’une collecte de fonds électorale à Washington, ajoutant que son gouvernement « ne veut pas d’une solution à deux États » – la voie que Washington préconise après la guerre avec le Hamas.

Biden avait déjà déclaré que le gouvernement de Netanyahu comprenait certains des membres « les plus extrémistes » qu’il ait jamais vu, mais il n’était jusqu’à présent pas allé jusqu’à appeler à un changement dans la composition de la coalition israélienne.

Le parti centriste de Benny Gantz a accepté de rejoindre le gouvernement peu après le déclenchement de la guerre, mais les partis d’extrême droite y sont restés. Bien qu’ils n’aient pas de représentants au sein du cabinet de guerre de haut niveau, ils conservent une influence significative sur les décisions du gouvernement.

« Netanyahu est un bon ami, mais je pense qu’il doit changer », a déclaré Biden lors de l’événement organisé par Less Rosenberg, ancien président de l’AIPAC.

« Ils commencent à perdre ce soutien » partout dans le monde, a dit Biden. « Bibi a une décision difficile à prendre. »

Hier soir, Biden a répété que Netanyahu était un ami cher, mais qu’il n’était pas d’accord avec sa politique.

Biden a déclaré que le Premier ministre israélien « ne peut pas exclure la création d’un État palestinien à l’avenir ».

Plus tôt dans la journée, Netanyahu a redoublé sa rhétorique contre l’idée d’un retour de l’Autorité palestinienne à Gaza.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.