Rechercher

Cameron défend le droit d’Israël se défendre, appelle à la retenue

Le Premier ministre britannique David Cameron dit qu’il continue de soutenir le droit d’Israël à se défendre contre les missiles du Hamas, mais exprime une « grave préoccupation » sur le nombre « très inquiétant » de victimes civiles, appelant Israël à faire preuve de retenue.

« Cette crise a été déclenchée par le Hamas, à faire pleuvoir des centaines de roquettes sur les villes israéliennes, visant des civils, en violation de toutes les normes du droit humanitaire et sans discrimination », dit Cameron à la Chambre des communes.

« Ce barrage [de roquettes] sans précédent continue en ce moment, et le Hamas rejette toutes les propositions pour un cessez-le-feu. »

Le Hamas a besoin d’entrer dans des négociations sérieuses pour mettre fin à cette crise, Cameron dit, exhortant le groupe à « s’engager à » la proposition de cessez-le-feu égyptienne, qui avait été précédemment rejetée.

Cameron dit qu’il a été clair tout au long de l’opération de Bordure protectrice, Israël a le droit de se défendre. « Ceux critiquant la réponse d’Israël doivent se demander de quelle façon leur propre gouvernement aurait réagir si des centaines de roquettes pleuvaient sur ​​les villes britanniques aujourd’hui », dit-il.

Cependant, Cameron dit qu’il partage la « grave préoccupation » que beaucoup ont dans la communauté internationale sur ​​le « lourd tribut » de victimes civiles. « Les chiffres sont très inquiétants,» dit-il.

Rappelant ses appels téléphoniques avec le Premier ministre Netanyahu dimanche soir, dit-il, il a réitéré la reconnaissance par Londres du droit d’Israël à prendre des « mesures proportionnées » pour se défendre, et a réitéré sa condamnation du refus du Hamas de mettre fin à leur tirs de roquettes, malgré les efforts internationaux pour négocier un cessez-le-feu.

« Mais je l’ai exhorté à tout faire pour éviter les victimes civiles, à faire preuve de retenue et à aider à trouver des façons de mettre fin à cette situation », dit Cameron.

Le Premier ministre britannique, David Cameron, devant le 10 Downing Street à Londres, 27 février 2014 (Crédit : Carl Court/AFP)
Le Premier ministre britannique, David Cameron, devant le 10 Downing Street à Londres, 27 février 2014 (Crédit : Carl Court/AFP)

Après que la situation se calme, Londres souhaite voir l’Autorité palestinienne de retour dans la bande de Gaza, dit-il.

– Raphaël Ahren

C’est vous qui le dites...