Certains ne veulent pas embarrasser le Premier ministre
Rechercher

Certains ne veulent pas embarrasser le Premier ministre

Certains Israéliens de gauche se sont beaucoup amusés, dans l’après-midi de mardi, de la campagne « Gevalt ! » du Likud, qui vise à exercer des pressions pour que ses potentiels électeurs se rendent aux urnes. Le parti a tiré le signal d’alarme, avertissant d’une participation électorale massive en faveur de l’opposition.

« Ecoutez, je me trouve en ce moment à Tel Aviv et il y a une file d’attente immense, ici, constituée de gauchistes, d’une manière sans précédent pour moi. Quelque chose est en train de se passer ici, je vous l’affirme », écrit le journaliste spécialisé dans le crime de Haaretz, Josh Breiner, dans un tweet incluant une photo de gens en train de faire la queue dans la ville.

Il ajoute que « au cours de mes quarante années de journalisme, je n’ai jamais assisté à une telle sorte d’hystérie ».

Puis survient le mot de la fin : C’est la file d’attente du Benedict, au marché Sarona – un restaurant populaire.

Mickey Gitzin, activiste de gauche et dorénavant à la tête du bureau d’Israël du New Israeli fund, a vivement recommandé aux gauchistes et aux Arabes de voter – au moins pour éviter tout embarras au Premier ministre Benjamin Netanyahu qui a passé sa journée à mettre en garde contre un assaut de la gauche et des Arabes dans les urnes.

« Pour éviter la situation embarrassante où nous découvririons, Dieu nous en préserve, que le Premier ment, chers Arabes, chers gauchistes, allez voter en foule. Ce n’est pas l’approbation de l’une ou l’autre des parties, seulement une réelle inquiétude concernant l’intégrité de l’institution du Premier ministre ».

C’est vous qui le dites...