Israël en guerre - Jour 138

Rechercher

Cheikh Naïm Qassem: Israël « n’est pas en mesure » de repousser le Hezbollah vers le nord

Le cheikh Naïm Qassem, chef adjoint du Hezbollah, s'exprimant lors de la commémoration d'un terroriste du Hezbollah tué au Sud-Liban par une frappe aérienne israélienne, à Beyrouth, au Liban, le 28 décembre 2023. (Crédit : Hussein Malla/AP)
Le cheikh Naïm Qassem, chef adjoint du Hezbollah, s'exprimant lors de la commémoration d'un terroriste du Hezbollah tué au Sud-Liban par une frappe aérienne israélienne, à Beyrouth, au Liban, le 28 décembre 2023. (Crédit : Hussein Malla/AP)

Le numéro deux du groupe terroriste islamiste libanais Hezbollah, cheikh Naïm Qassem, a déclaré dimanche qu’Israël n’était « pas en mesure » d’imposer ses conditions sur la présence de la formation pro-Iran à la frontière libano-israélienne et de faire rentrer chez eux des dizaines de milliers de personnes déplacées dans le nord d’Israël.

« Israël fait des propositions (…) et essaie de faire croire qu’il a des options » pour aider au retour des Israéliens déplacés et éloigner de la frontière les combattants du Hezbollah, a déclaré M. Qassem dimanche.

Mais « Israël n’est pas en mesure d’imposer ses options », a-t-il souligné en précisant qu’Israël devait « d’abord arrêter la guerre à Gaza » pour que les hostilités avec le Liban « cessent ».

« Les bombardements persistants de civils au Liban signifient que la réponse sera plus forte et proportionnelle à l’agression israélienne », a mis en garde le numéro deux du groupe terroriste chiite proche de l’Iran.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.