Gabbay salue la trêve à Gaza, accuse Netanyahu de « renforcer » les terroristes
Rechercher

Après avoir été critiqué, Netanyahu se vante d’avoir « changé les règles du jeu »

Les écoles à Beer Sheva, Sdérot, Yavne et Kiryat Malachi ont annoncé qu'elles ouvriraient leurs portes ; Vives critiques après ce cessez-le-feu ; 4 morts et plus de 700 projectiles

Des Israéliens assistent aux funérailles de Moshe Agadi dans la ville d'Ashkelon, en Israël, le 5 mai 2019. Agadi a été tué plus tôt dans la journée devant son domicile à Ashkelon par une roquette tirée depuis la bande de Gaza. (Sebastian Scheiner/AP)
Des Israéliens assistent aux funérailles de Moshe Agadi dans la ville d'Ashkelon, en Israël, le 5 mai 2019. Agadi a été tué plus tôt dans la journée devant son domicile à Ashkelon par une roquette tirée depuis la bande de Gaza. (Sebastian Scheiner/AP)

Suivez les événements du jour :

Les écoles rouvrent dans le sud d’Israël

L’armée a levé lundi toutes les mesures d’urgence en direction des habitants du sud d’Israël après la mise en vigueur d’un cessez-le-feu présumé qui aurait été conclu avec les groupes terroristes palestiniens de la bande de Gaza.

Les écoles à Beer Sheva, Sdérot, Yavne et Kiryat Malachi ont annoncé qu’elles ouvriraient leurs portes lundi, comme à l’accoutumée. Les établissements situés dans les régions d’Eshkol, de Shaar Hanegev et de Sdot Negev, plus proches de Gaza, resteront fermés.

Dans la nuit de samedi, alors que les groupes terroristes se livraient à des tirs de roquettes et de mortiers en direction d’Israël, l’armée avait annoncé qu’un certain nombre de mesures de sécurité seraient prises dans les villes et municipalités israéliennes dans un rayon de 40 kilomètres, le long de la frontière avec Gaza, avec notamment la fermeture des écoles et l’interdiction de rassemblements publics.

Selon des informations parues dans les médias palestiniens, l’Etat juif et Gaza auraient conclu un cessez-le-feu qui aurait été mis en vigueur à 4h30, dans la nuit de dimanche à lundi. Israël n’a pas confirmé officiellement cette trêve, Jérusalem évitant de commenter ses négociations avec les groupes terroristes.

Gideon Saar : le cessez-le-feu à Gaza est « défavorable » pour Israël

Le député du Likud Gideon Saar critique la décision d’accepter un accord de cessez-le-feu à Gaza négocié par l’Egypte, affirmant que les termes de cet accord ne présentent que peu d’avantages et n’empêcheront pas des violences futures.

« Les circonstances dans lesquelles ce cessez-le-feu a été conclu sont défavorables pour Israël », a écrit Saar sur Twitter, dans une rare critique voilée du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

« Les périodes entre les phases d’hostilités visant Israël et ses citoyens diminuent, et les groupes terroristes à Gaza se renforcent », a-t-il dit.

« Une campagne a été évitée, mais reportée. »

Gideon Saar vote lors des primaires du Likud, dans un bureau de vote de Tel Aviv, le 5 février 2019 (Crédit : Flash90)

Gantz : « une reddition devant le chantage exercé par les groupes terroristes »

Le leader de Kakhol lavan Benny Gantz a indiqué que la pluie de roquettes émanant de la bande de Gaza qui s’est abattue sur l’Etat juif au cours des dernières quarante-huit heures a été le résultat de la perte de la force de dissuasion israélienne face aux groupes terroristes palestiniens.

L’ancien chef d’Etat-major, qui devrait devenir le numéro un de l’opposition, a estimé qu’afin de mettre un terme à la flambée de violences, Israël s’était rendu au Hamas et au Jihad islamique.

« Ce sont presque 700 projectiles qui ont été tirés en direction du territoire israélien, faisant quatre morts et de nombreux blessés », a posté Gantz sur Twitter. « Tout cela est le résultat de la perte de notre capacité de dissuasion et s’achève par une reddition devant le chantage exercé par le Hamas et les autres groupes terroristes ».

Le leader de Kakhol lavan Benny Gantz fait une conférence de presse impromptue dans un abri antiaérien de Yad Mordechai dans le bruit des roquettes qui fendent l’air, le 5 mai 2019 (Crédit : Raoul Wootliff/Times of Israel)

« Tout ce que le gouvernement a consenti nous mènera une fois encore à une prochaine confrontation », a-t-il ajouté.

Hier, Gantz avait déclaré qu’Israël devait répondre au plus important barrage de roquettes en provenance de la bande de Gaza « sans compromis » avec pour objectif de « restaurer la dissuasion qui s’est érodée de manière catastrophique depuis plus d’un an ».

Réaction d’Emmanuel Macron suite à l’escalade de violence à Gaza

Emmanuel Macron a lancé dimanche une « condamnation ferme des tirs de Gaza » et affirmé que le cycle de la violence devait « cesser », après une nouvelle escalade entre Israël et des groupes terroristes palestiniens de la bande de Gaza.

« La France soutient la médiation de l’ONU et de l’Egypte. Je réaffirme le droit d’Israël à la sécurité, et la légitimité des aspirations du peuple palestinien », a tweeté le chef d’Etat français.

« Ferme condamnation des tirs de Gaza et solidarité avec les populations touchées. Le cycle de la violence doit cesser et tous les civils doivent être protégés », a écrit Emmanuel Macron dans un autre tweet.

Trump : les Etats-Unis soutiennent Israël « à 100 % »

« Une nouvelle fois, Israël est confronté à un barrage meurtrier d’attaques de roquettes mené par les groupes terroristes du Hamas et du Jihad islamique. Nous soutenons Israël à 100 % dans la défense de ses citoyens », a tweeté Donald Trump.

« Au peuple de Gaza – ces actes terroristes contre Israël ne vont vous apporter rien d’autre que davantage de souffrance. CESSEZ la violence et travaillez pour la paix – cela peut arriver ! », a-t-il ajouté.

Le président des États-Unis, Donald Trump, s’exprime lors d’une annonce à la Maison Blanche à Washington, DC, le 12 avril 2019. (NICHOLAS KAMM / AFP)

La trêve avec Israël reposerait sur l’allègement du blocus – Jihad islamique

Un responsable du groupe terroriste du Jihad islamique palestinien a fait savoir lundi que le cessez-le-feu présumé reposait notamment sur un allègement du blocus sur l’enclave palestinienne.

Selon le responsable, l’accord inclut un assouplissement des limites de la zone de pêche dans la bande et une amélioration de la situation à Gaza en termes d’approvisionnement en électricité et en carburant.

Si l’armée a refusé de commenter l’accord, il n’y a pas eu de tirs de roquettes ou de frappes israéliennes après la mise en vigueur de la trêve présumée qui aurait été négociée par l’Egypte.

Lapid accuse Netanyahu d’avoir « cédé » face au Hamas

Le numéro 2 du parti Kakhol lavan a fustigé le Premier ministre Benjamin Netanyahu qui a « cédé » au Hamas au acceptant tacitement un accord de cessez-le-feu avec le groupe terroriste de Gaza ce matin.

« Netanyahu utilise les résidents du sud comme gilets pare-balles pour céder face au Hamas », a tweeté Lapid. « Netanyahu ne résoudra pas le problème à Gaza, il n’a pas le courage opérationnel ni politique pour le faire. »

« La moindre des choses serait d’expliquer au peuple d’Israël ce qui se passe, et il n’a pas le courage de le faire. »

Yair Lapid du parti Kakhol lavan à Tel Aviv, le 21 février 2019 (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)

Israël n’a pas confirmé le cessez-le-feu mais les hostilités qui ont agité la région de Gaza ces deux derniers jours ont pris subitement fin ce matin.

L’armée a levé les mesures restrictives imposées aux résidents du sud d’Israël, ce qui indique qu’elle a accepté les termes de l’accord négocié par l’Egypte, et annoncé par les groupes terroristes de Gaza.

Smotrich déplore qu’Israël n’ait pas fait autant de morts à Gaza que de roquettes

Le député d’extrême-droite Bezalel Smotrich a critiqué lundi le gouvernement qui, selon lui, n’a pas suffisamment infligé de dommages à la bande de Gaza pendant la flambée de violences qui a eu lieu pendant le week-end, disant que l’armée israélienne aurait dû tuer des centaines de terroristes lors de ses frappes aériennes de représailles.

« Les combats à Gaza auraient dû s’achever avec sept cent terroristes morts (un terroriste pour chaque missile lancé vers Israël) et des dégâts matériels immenses pour le Hamas – pour qu’il leur faille des années pour se remettre en état et avoir seulement l’idée de nous réattaquer », a écrit Smotrich sur Twitter.

Bezalel Smotrich prend la parole lors d’une réunion de la commission des Affaires intérieures à la Knesset, le 1er janvier 2018. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le ministère de la Santé dirigé par le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza a fait savoir que 23 personnes étaient mortes pendant les raids israéliens menés samedi et dimanche. Ce bilan comprend au moins neuf terroristes, un jeune adolescent de 12 ans, deux femmes enceintes et deux bébés.

Quatre Israéliens ont perdu la vie sous la pluie de roquettes et de mortiers tirés de l’autre côté de la frontière de l’enclave côtière pendant le week-end.

Gabbay salue la trêve à Gaza, accuse Netanyahu de « renforcer » les terroristes

Le chef du parti travailliste Avi Gabbay salue l’apparent accord de cessez-le-feu entre Israël et les groupes terroristes palestiniens de Gaza, mais critique la façon dont le Premier ministre Benjamin Netanyahu a géré l’escalade de violences.

« Après 20 ans à renforcer le Hamas, à relâcher [le défunt chef du Hamas Sheikh Ahmad] Yasin, l’échange des prisonniers contre [Gilad] Shalit et les fonds qataris, cette année, il a aussi décidé de renforcer le Jihad islamique palestinien, qui participe aux négociations du Caire comme si c’était un partenaire d’égal à égal », a-t-il écrit sur Twitter.

S’il salue l’annonce du cessez-le-feu, Gabbay avertit que « sans solution politique à long-terme, l’arrivée de la prochaine flambée n’est qu’une question de temps ».

Avi Gabbay, chef du parti travailliste, lors d’une conférence du groupe
‘Besheva’, a Jérusalem, le 12 février, 2019. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Les travailleurs et les entreprises du sud sont admissibles à une indemnisation

Le ministre de l’Économie et de l’Industrie, Eli Cohen, a déclaré que les employés et les chefs d’entreprise du sud d’Israël touchés par l’attaque qui a duré deux jours à Gaza sont éligibles pour une aide financière.

M. Cohen a déclaré au site d’information Ynet que « les salariés et les entreprises seront pleinement indemnisés » suite à l’explosion meurtrière qui s’est produite samedi et dimanche.

Il a ajouté qu' »il est clair pour nous tous que la prochaine série d’hostilités aura lieu. »

« Le Hamas est une organisation terroriste et nous devons la faire tomber. « Quiconque pense que nous parviendrons à un règlement politique ne comprend pas la réalité. »

« Nous nous attendons à un affrontement majeur, vital pour les habitants du sud qui sont devenus prisonniers du Hamas et du Jihad islamique. »

Le ministre de l’Économie et de l’Industrie, Eli Cohen, assiste à une conférence de presse à Tel Aviv, le 4 janvier 2018. (Flash90)

Netanyahu : la campagne à Gaza n’est pas finie, Israël se « prépare à continuer »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu affirme qu’Israël a porté un coup dur aux groupes terroristes palestiniens à Gaza, et que le pays se prépare à une autre série de confrontations avec l’enclave côtière.

« Ces deux derniers jours, nous avons frappé le Hamas et le Jihad islamique avec force », a-t-il dit dans un communiqué diffusé quelques heures après qu’un cessez-le-feu négocié par l’Egypte est apparemment entré en vigueur.

« Nous avons frappé plus de 350 cibles, frappé des agents du terrorisme et leur dirigeant, et détruit des infrastructures terroristes. »

Et pourtant, « la campagne n’est pas finie, elle demande de la patience et des considérations », dit-il. « Nous nous préparons à continuer. »

Aucune partie n’a fait d’annonce officielle sur le cessez-le-feu, mais les hostilités ont pris subitement fin tôt ce matin, et les résidents de part et d’autre de la frontière ont repris leurs activités.

Netanyahu est précautionneux dans sa gestion de Gaza, craignant de déclencher une guerre ouverte sans objectif clair, dans le même temps il fait l’objet de critiques au sein même de son parti et de la part de potentiels partenaires de coalition, qui lui reprochent de ne pas en faire assez pour étouffer les groupes terroristes.

Pour le Hamas, les propos de Netanyahu sont « ridicules »

Le porte-parole du Hamas Sami Abu Zuhri a fustigé lundi le Premier ministre Benjamin Netanyahu qui a clamé que les frappes de représailles israéliennes qui ont pris pour cibles des groupes terroristes dans la bande de Gaza, au cours du week-end, avaient porté un coup majeur au Hamas et au Jihad islamique.

« Les propos de Netanyahu concernant les frappes qui ont touché la résistance sont ridicules », a dit Zuhri dans un communiqué retransmis par les médias palestiniens.

« La résistance est parvenue à dissuader l’armée de Netanyahu et à lui mettre le nez dans la poussière », a-t-il ajouté. « Notre message, c’est que cette série de combats est terminée mais que le conflit ne s’achèvera pas avant que nous ayons regagné nos droits ».

Dans la matinée, Netanyahu avait émis un communiqué disant que tandis que l’armée israélienne avait « frappé le Hamas et le Jihad islamique avec une grande puissance » dans une série d’attaques aériennes menées au cours de ces dernières quarante-huit heures, la confrontation n’était pas terminée et qu’Israël se « prépare à continuer ».

Gaza affirme que le nombre de morts palestiniens s’élève à 31

Le ministère de la Santé dirigé par le Hamas dans la bande de Gaza affirme que deux autres personnes ont été tuées lors de frappes aériennes israéliennes la nuit dernière, ce qui porte à 31 le nombre de morts dans l’enclave palestinienne depuis vendredi.

Le ministère affirme que les corps de deux hommes ont été retirés des décombres de leur maison dans le nord de la bande de Gaza plus tôt ce matin.

Le nombre de Palestiniens tués au cours de ces deux jours d’escalade de la violence comprend au moins 11 terroristes, a confirmé le Times of Israel. Selon les autorités sanitaires de Gaza, deux femmes enceintes et deux bébés figurent également parmi les victimes.

Une vidéo montre une roquette de Gaza s’écrasant sur le bâtiment d’Ashdod

De nouvelles images filmées par des caméras de sécurité montrent le moment où une roquette tirée depuis la bande de Gaza explose sur le côté d’un immeuble résidentiel à Ashdod hier.

L’explosion a tué Pinchas Menachem Prezuazman, 21 ans, qui courait se mettre à couvert lorsque la roquette a percuté l’escalier de son immeuble.

Tsahal dit qu’Israël continuera à « frapper avec force » à Gaza « si nécessaire »

En dépit d’un accord de cessez-le-feu qui est entré en vigueur plus tôt ce matin, le chef d’état-major de Tsahal Aviv Kohavi déclare qu’Israël continuera à opérer dans la bande de Gaza si nécessaire.

« L’armée terroriste opérant dans la bande de Gaza, qui se cache parmi ses propres civils, a été témoin de la force de l’armée israélienne et de notre système de défense », a-t-il déclaré à Jérusalem.

« Tsahal continuera de frapper avec force, comme on le lui a demandé, partout où c’est nécessaire », a-t-il déclaré.

Au cours des dernières 48 heures, a indiqué M. Kohavi, Tsahal a détruit des centaines de cibles liées au Hamas et au Jihad islamique à Gaza, en réponse aux tirs de roquettes sur Israël depuis l’enclave côtière.

Plus tôt, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré qu’Israël se « préparait à poursuivre » les affrontements avec les groupes terroristes palestiniens dans la bande de Gaza.

Hamas : « Désormais, vous n’essuierez que des échecs »

Le groupe terroriste du Hamas affirme qu’Israël n’a pas réussi à intercepter son réseau de communication international dans une nouvelle vidéo publiée en hébreu.

Dans cette séquence, le groupe terroriste palestinien qui contrôle la bande de Gaza a cité deux exemples où les forces de sécurité israélienne ont tenté d’écouter mais ont « échoué ».

« Désormais, vous n’essuierez que des échecs », a-t-il conclu.

Rivlin rend visite aux familles des Israéliens tués pendant les violences à Gaza

Le président Reuven Rivlin s’est rendu lundi auprès des familles de trois des quatre Israéliens qui ont été tués hier durant les flambées de violences des groupes terroristes de Gaza pour leur présenter ses condoléances.

Les trois hommes étaient Moshe Agadi, 58 ans, tué par une roquette qui s’est abattue à proximité de son habitation à Ashkelon; Ziad al-Hamamda, 47 ans, tué par une autre attaque à la roquette alors qu’il se trouvait dans une usine à Ashkelon; et Pinchas Menachem Prezuazman, 21 ans, touché par un éclat de roquette alors qu’il courait vers un abri antiaérien à Ashdod.

La quatrième victime était Moshe Feder, 68 ans, tué lorsqu’un missile antitank lancé depuis Gaza est retombé sur sa voiture, près du Kibboutz Erez.

Dans un tweet, Rivlin a indiqué que le terrorisme frappait toutes les parties de la société israélienne, promettant que l’Etat « ne se rendra jamais face à lui ».

Israël bouclera la Cisjordanie et Gaza pendant Yom HaZikaron et Yom HaAtsmaout

L’armée israélienne annonce qu’elle fermera cette semaine les points de passage vers la Cisjordanie et la bande de Gaza à l’occasion de Yom HaZikaron et de Yom HaAtsmaout, comme il est d’usage pendant les célébrations et les fêtes.

Le bouclage commencera à minuit lundi soir et se poursuivra jusqu’à vendredi à 12h01.

Des exceptions seront faites pour des « cas humanitaires, médicaux ou autres cas exceptionnels » avec la permission de la liaison militaire d’Israël avec les Palestiniens, a indiqué l’armée, le général de division Kamil Abu Rukun.

— Judah Ari Gross

Après avoir été critiqué, Netanyahu se vante d’avoir « changé les règles du jeu »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahou s’est entretenu avec l’état-major militaire à Beer Sheva et a déclaré aux journalistes que « nous avons changé les règles du jeu, et le Hamas le sait très bien ».

« Au cours des deux derniers jours, nous avons renouvelé notre politique d’assassinat ciblés de hauts responsables du terrorisme, tué des dizaines de terroristes du Hamas et du Jihad islamique et détruit des tours terroristes », a déclaré Netanyahu après avoir été vivement critiqué, de droite à gauche, en acceptant un cessez-le-feu après deux jours de crise dans Gaza.

« Cependant, ce n’est pas la fin de la bataille, et j’ai donc ordonné à [l’armée] de se préparer pour la suite et de laisser les forces blindées et d’artillerie autour de la bande de Gaza », a-t il ajouté.

« Je tiens à féliciter les habitants du Sud pour leur fermeté, ainsi que les soldats et les commandants de Tsahal pour leurs actions fermes. »

Auparavant, Netanyahu, qui est également ministre de la Défense, avait rendu visite à plusieurs soldats blessés à l’hôpital Soroka de Beer Sheva.

Un ballon incendiaire lancé depuis Gaza vers Israël déclenche un incendie

Malgré le cessez-le-feu, un ballon incendiaire criminel lancé depuis Gaza provoque un incendie en Israël, dans un champ de blé dans la région d’Eshkol, dans le sud d’Israël, ont annoncé les services de secours.

Les pompiers ont éteint l’incendie plus tôt dans la journée. Ensuite, les enquêteurs ont pu déterminer que la cause de l’incendie était un « ballon criminel », a déclaré un porte-parole du service des incendies, qui ajoute qu’il y a eu un autre incendie dans la région aujourd’hui qui n’a pas été causé par un incendie criminel de Gaza.

L’attaque présumée intervient malgré un cessez-le-feu non officiel en vigueur depuis ce matin, qui n’a vu aucune roquette tirée depuis la Bande de Gaza ou des frappes aériennes israéliennes après deux jours de violence.

– avec Judah Ari Gross

Des centaines de personnes se rassemblent à Kfar Saba pour enterrer Moshe Feder

Des centaines de personnes assistent aux funérailles de Moshe Feder, 68 ans, qui a été tué hier près du kibboutz Erez par un missile antichar Cornet lancé par des terroristes dans la bande de Gaza.

Les participants se rassemblent au cimetière de la ville de Feder, Kfar Saba, près de Tel Aviv.

Le député Moshe Yaalon et l’ancienne députée Shuli Moalem-Refaeli sont également présents.

Israël bâtira un mur pour protéger une route ciblée par un missile antichar

Après avoir reconnu que la menace de missiles antichars sur les routes proches de la bande de Gaza avait été sous-estimée, ce qui a conduit à l’attaque d’hier qui a tué Moshe Feder, âgé de 68 ans, les autorités de sécurité ont décidé de construire un mur pour protéger la route ciblée, rapporte la Treizième chaîne.

Il est prévu que le mur mesure deux mètres de haut et 600 mètres de long, pour bloquer la zone actuellement exposée.

Les plans pour la construction du mur ont déjà commencé, indique le rapport.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...

Gabbay salue la trêve à Gaza, accuse Netanyahu de « renforcer » les terroristes

Le chef du parti travailliste Avi Gabbay salue l’apparent accord de cessez-le-feu entre Israël et les groupes terroristes palestiniens de Gaza, mais critique la façon dont le Premier ministre Benjamin Netanyahu a géré l’escalade de violences.

« Après 20 ans à renforcer le Hamas, à relâcher [le défunt chef du Hamas Sheikh Ahmad] Yasin, l’échange des prisonniers contre [Gilad] Shalit et les fonds qataris, cette année, il a aussi décidé de renforcer le Jihad islamique palestinien, qui participe aux négociations du Caire comme si c’était un partenaire d’égal à égal », a-t-il écrit sur Twitter.

S’il salue l’annonce du cessez-le-feu, Gabbay avertit que « sans solution politique à long-terme, l’arrivée de la prochaine flambée n’est qu’une question de temps ».

Avi Gabbay, chef du parti travailliste, lors d’une conférence du groupe
‘Besheva’, a Jérusalem, le 12 février, 2019. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)