Israël en guerre - Jour 291

Rechercher

Hapag-Lloyd et les 2 principaux frets japonais continueront d’éviter la mer Rouge

Le porte-conteneurs Hapag-Lloyd "Chacabuco" de Monrovia à quai, à Hambourg, en Allemagne, le 31 mars 2023. (Crédit : Matthias Schrader/AP Photo)
Le porte-conteneurs Hapag-Lloyd "Chacabuco" de Monrovia à quai, à Hambourg, en Allemagne, le 31 mars 2023. (Crédit : Matthias Schrader/AP Photo)

BERLIN – Hapag-Lloyd continuera à dérouter ses navires autour du canal de Suez pour des raisons de sécurité, indique un porte-parole du chargeur de conteneurs allemand, ajoutant qu’une nouvelle évaluation sera faite le 2 janvier.

Mitsui O.S.K. Lines et Nippon Yusen, les plus grandes compagnies maritimes japonaises, indiquent également que leurs navires ayant des liens avec Israël évitent la zone de la mer Rouge. Les deux compagnies affirment qu’elles surveillent la situation.

Au début du mois, les géants du transport maritime, dont Hapag-Lloyd et le danois Maersk, ont cessé d’emprunter les routes de la mer Rouge et le canal de Suez après que le groupe rebelle houthi du Yémen, soutenu par l’Iran, a commencé à prendre les navires pour cible, perturbant ainsi le commerce mondial, dans le contexte de la guerre entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas dans la bande de Gaza.

Au lieu de cela, ils ont redirigé les navires autour de l’Afrique via le cap de Bonne-Espérance pour éviter les attaques, facturant aux clients des frais supplémentaires et ajoutant des jours, parfois des semaines, au temps nécessaire pour transporter des marchandises de l’Asie à l’Europe et à la côte est de l’Amérique du Nord.

La situation reste incertaine. Maersk prévoit désormais de faire passer par le canal de Suez la quasi-totalité des porte-conteneurs voyageant entre l’Asie et l’Europe et de n’en détourner qu’une poignée autour de l’Afrique, comme l’a montré hier une analyse du calendrier du groupe réalisée par Reuters.

La compagnie française CMA CGM a indiqué mardi également augmenter le nombre de ses navires empruntant le canal de Suez.

Reuters a contribué à cet article.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.