Israël en guerre - Jour 231

Rechercher

Herzog: Les sirènes commémoratives sont un appel à l’unité en ces « jours de discorde »

Les dirigeants israéliens et le personnel militaire se tenant en silence alors qu'une sirène retentit pour marquer le début de la journée commémorative annuelle d'Israël, lors d'une cérémonie au mur Occidental, à Jérusalem, le 24 avril 2023. (Crédit : Capture d'écran de la Douzième chaîne)
Les dirigeants israéliens et le personnel militaire se tenant en silence alors qu'une sirène retentit pour marquer le début de la journée commémorative annuelle d'Israël, lors d'une cérémonie au mur Occidental, à Jérusalem, le 24 avril 2023. (Crédit : Capture d'écran de la Douzième chaîne)

Le président Isaac Herzog a appelé les Israéliens à écouter les sirènes qui ont retenti pour se souvenir des soldats tombés au champ d’honneur, dans un appel à l’unité en cette période de « discorde » nationale.

S’exprimant lors de la principale cérémonie de Yom HaZikaron au mur Occidental, après que les Israéliens de tout le pays ont observé une minute de silence à la mémoire de ceux qui sont tombés au combat, Herzog a déclaré : « Je me demande, je nous demande : quel autre pays au monde possède un son aussi particulier ? C’est le son de la douleur et de l’espoir, du chagrin et de la fierté. C’est le son de l’État d’Israël ».

« Un son qui nous invite à nous arrêter un instant, à nous enfermer dans la sainteté, à nous souvenir et à nous connecter – ensemble. Cette année, en ces jours de discorde, ce son est plus puissant, plus brûlant, plus douloureux et plus pénible que jamais. »

« Cette année, plus que jamais, ce son nous interpelle, au cœur du silence qui crie : nous tous, ensemble ! Leur sacrifice n’a pas été vain, il ne sera pas vain. »

« Je m’adresse à vous, mes frères et sœurs, citoyens d’Israël, en ce moment sacré, d’ici, le mur de la nostalgie et des larmes, d’où la Présence divine ne s’est jamais éloignée, et je nous demande de pleurer et de faire notre deuil – ensemble. Laissons-nous envelopper par ce sentiment de nostalgie – ensemble. Puissions-nous laisser le son de notre douleur collective résonner fort en ce jour de commémoration, sans discorde, alors que nous pleurons nos fils et nos filles. Nous refusons de trouver du réconfort, car ils ne sont plus là. »

Herzog a mené des efforts de dialogue, dans un contexte de protestations généralisées contre les projets de réforme du système judiciaire du gouvernement.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.