Israël en guerre - Jour 283

Rechercher

Lapid ne rejoindra pas le gouvernement d’urgence problématique, mais le soutient

Carrie Keller-Lynn est la correspondante politique et juridique du Times of Israël.

Le chef de l'opposition et leader du parti Yesh Atid, Yaïr Lapid, s'exprimant lors d'une conférence de presse à la Knesset, à Jérusalem, le 12 octobre 2023. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)
Le chef de l'opposition et leader du parti Yesh Atid, Yaïr Lapid, s'exprimant lors d'une conférence de presse à la Knesset, à Jérusalem, le 12 octobre 2023. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)

Le leader de l’opposition Yaïr Lapid réaffirme qu’il ne rejoindra pas le gouvernement d’urgence nationale du Premier ministre Benjamin Netanyahu et de Benny Gantz, car il ne croit pas qu’il fonctionnera avec sa structure et ses membres actuels.

Lapid souligne trois points : le maintien « d’extrémistes » dans le gouvernement de la ligne radicale, une double structure de cabinet de sécurité sans lignes d’autorité claires, et la présence continue de ceux qui sont responsables de « l’échec » à empêcher l’attaque terroriste écrasante du groupe terroriste palestinien du Hamas de samedi, qui a déclenché la guerre en cours.

Tout en affirmant que son parti Yesh Atid continuera à soutenir l’effort de guerre de l’extérieur et ne votera pas contre la confirmation par la Knesset, aujourd’hui, de l’entrée de cinq ministres du parti HaMahane HaMamlahti dans le gouvernement de Netanyahu, Lapid déclare qu’il est encore nécessaire de « retirer les extrémistes du gouvernement d’extrémistes ».

Lapid refuse de nommer les extrémistes, mais pointe du doigt le ministre de la Sécurité nationale d’extrême-droite Itamar Ben Gvir et le ministre délégué du ministère de la Défense Bezalel Smotrich, affirmant que leur présence au sein du cabinet de sécurité n’est « pas une façon de prendre des décisions ».

Ben Gvir et Smotrich, ce dernier étant également ministre des Finances, siègent au cabinet de sécurité. Le gouvernement d’urgence nationale formera également un cabinet de guerre plus restreint, qui sera chargé de définir la politique en temps de guerre et de donner des directives opérationnelles et stratégiques aux forces de sécurité.

Lapid estime qu’il s’agit là d’une « structure qui ne peut pas fonctionner, qui ne fera qu’ajouter au désordre », car « au lieu d’un cabinet, il y aura deux cabinets qui s’affronteront ».

Le leader de l’opposition a estimé que « ce qui s’est passé ce dernier Shabbat est un échec sans réparation » et accuse ceux « qui ont commencé l’échec de ne pas pouvoir le réparer ».

Outre la présence de Netanyahu à la tête du gouvernement, Lapid estime qu’il est particulièrement problématique que Ben Gvir soit responsable de la police israélienne et que Smotrich supervise l’Administration civile en Cisjordanie, d’autant plus qu’il n’a pas condamné les récents actes de violence juive commis à titre de représailles dans les villes palestiniennes.

« Si j’avais pensé que ce qui se passe aujourd’hui est un véritable gouvernement d’unité, je l’aurais fait », a déclaré Lapid, ajoutant qu’en attendant, « nous soutiendrons toutes les actions, nous aiderons de toutes les manières possibles ».

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.