Israël en guerre - Jour 258

Rechercher

Le Hamas salue la décision de la CIJ, déplore qu’elle se limite « seulement à Rafah

Le groupe terroriste islamiste palestinien du Hamas a salué vendredi la décision de la Cour internationale de justice (CIJ) ordonnant à Israël d’arrêter son offensive militaire à Rafah, tout en déplorant qu’elle ne concerne pas l’ensemble de la bande de Gaza.

Le Hamas « salue la décision de la Cour internationale de justice », a-t-il déclaré dans un communiqué, en ajoutant toutefois qu’il s’attendait à ce que la plus haute juridiction de l’ONU « prenne une décision pour mettre fin à l’agression et au génocide contre notre peuple dans toute la bande de Gaza, et pas seulement à Rafah ».

Le Hamas demande au Conseil de sécurité des Nations unies d’appliquer la décision de la Cour internationale de justice, déclare-t-il, ajoutant que le groupe terroriste se félicite de la demande de la Cour d’autoriser des commissions d’enquête à se rendre dans la bande de Gaza pour examiner les allégations de génocide contre le peuple palestinien.

Israël a fermement nié avoir commis des actes de génocide dans sa guerre contre le Hamas à Gaza, qui en est à son huitième mois.

« Le Hamas s’engage à coopérer avec les commissions d’enquête », déclare Naim à Reuters.

La guerre à Gaza a éclaté lorsque le Hamas a envoyé 3 000 terroristes armés en Israël, le 7 octobre, pour mener une attaque brutale au cours de laquelle ils ont tué près de 1 200 personnes. Les terroristes ont également pris en otage 252 personnes, pour la plupart des civils, et les ont emmenées à Gaza. Israël a réagi en lançant une campagne militaire dont l’objectif vise à détruire le Hamas, à l’écarter du pouvoir à Gaza et à libérer les otages.

Le ministère de la santé de Gaza, contrôlé par le Hamas, affirme que plus de 35 000 personnes ont été tuées ou sont présumées mortes dans les combats jusqu’à présent, bien que seuls quelque 24 000 décès aient été identifiés dans les hôpitaux.Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza. L’armée israélienne affirme avoir tué plus de 13 000 membres du groupe terroriste à Gaza, en plus d’un millier de terroristes à l’intérieur d’Israël le 7 octobre et dans les jours qui ont suivi l’assaut.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.