Israël en guerre - Jour 291

Rechercher

Le Hezbollah et Israël ne souhaitent pas clairement entrer en guerre – responsable US

Saleh al-Arouri, numéro deux du groupe terroriste palestinien du Hamas. (Autorisation)
Saleh al-Arouri, numéro deux du groupe terroriste palestinien du Hamas. (Autorisation)

Les États-Unis ne pensent pas que le Hezbollah cherche à ouvrir un nouveau front contre Israël après l’assassinat attribué aux forces israéliennes du chef adjoint du Hamas, Saleh al-Arouri, à Beyrouth mardi, a déclaré un haut responsable de l’administration Biden.

« Je pense que d’après tout ce que nous pouvons dire, le Hezbollah ne souhaite pas clairement entrer en guerre avec Israël, et vice versa », a déclaré à la presse ce haut responsable de l’administration sous couvert d’anonymat.

Le haut fonctionnaire de Joe Biden ne va pas jusqu’à justifier l’assassinat présumé, mais note que les États-Unis ont offert une récompense de 5 millions de dollars pour toute information sur Arouri, ajoutant que les hauts responsables du Hamas « doivent être tenus pour responsables ».

Le fonctionnaire fait également écho à une affirmation faite mardi par l’un des porte-parole du Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui a ostensiblement cherché à convaincre le Hezbollah de ne pas réagir en déclarant que l’assassinat visait spécifiquement des personnalités du Hamas et qu’il ne s’agissait pas d’une attaque contre le mandataire iranien ou contre le Liban.

Interrogé sur les explosions meurtrières survenues mercredi en Iran près de la tombe de l’ancien chef de la Force Qods, Qassem Soleimani, le haut fonctionnaire de l’administration a déclaré que l’attaque était similaire à celles menées par l’État islamique dans le passé.

« C’est l’hypothèse qui prévaut actuellement. »

Expliquant la déclaration conjointe des États-Unis contre les Houthis soutenus par l’Iran au Yémen plus tôt dans la journée de mercredi, le haut fonctionnaire américain expliqué que le président Biden voulait envoyer « un avertissement très clair aux Houthis qu’ils porteront l’entière responsabilité et les conséquences de toute nouvelle attaque contre des navires commerciaux dans la mer Rouge ».

« Je ne m’attendrais pas à un autre avertissement, car cet avertissement parle de lui-même », a déclaré le haut fonctionnaire.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.