Rechercher

« Les gens se font piétiner » racontent les manifestants à Ben Gurion

Des gardes-frontières déployés autour d'une zone destinées aux manifestants anti-gouvernement à l'aéroport Ben Gurion, le 11 juillet 2023. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)
Des gardes-frontières déployés autour d'une zone destinées aux manifestants anti-gouvernement à l'aéroport Ben Gurion, le 11 juillet 2023. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)

Les manifestants continuent de se plaindre du manque de place dans la zone réservée aux manifestations à l’extérieur de l’aéroport Ben Gurion, alors que le rassemblement continue de prendre de l’ampleur avec l’arrivée des manifestants en train.

Plus de 10 000 manifestants se trouvent désormais à l’aéroport, d’après les estimations de la Douzième chaîne.

« La situation devient très dangereuse », déclarent les journalistes de la chaîne. « Nous nous dirigeons vers quelque chose qui a commencé comme une protestation mais qui pourrait – et nous sommes prudents ici – se terminer en désastre. »

La police a autorisé les manifestants à bloquer la route, afin d’atténuer l’affluence.

« Les gens se font piétiner », disent deux manifestants.

La police empêche les personnes descendues des trains de sortir de la gare, selon le reportage télévisé.

En réponse aux inquiétudes concernant l’affluence, la police affirme qu’il y a plus de place dans une zone qu’elle a bouclée à proximité.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.