Mansour Abbas appelle au calme, Hadash déplore l’envoi des agents des frontières
Rechercher

Mansour Abbas appelle au calme, Hadash déplore l’envoi des agents des frontières

Le chef du parti Raam, Mansour Abbas, appelle au calme et au rétablissement de l’ordre au milieu d’une vague de violentes manifestations dans les villes et villages arabes, en particulier dans les villes mixtes judéo-arabes de Lod et Ramle.

« Au milieu de l’explosion populaire de colère compréhensible, nous commençons à voir que les choses évoluent dans des directions très dangereuses, car des manifestations populaires pacifiques se sont transformées en affrontements directs qui menacent la vie et la sécurité de nos jeunes », dit Abbas.

Abbas poursuit : « Je vous demande à tous d’assumer vos responsabilités, d’agir avec sagesse, de respecter l’ordre public et la loi, et de préserver votre vie et celle de tous les citoyens sans exception. »

Le parti judéo-arabe Hadash, la plus grande faction de la Liste arabe unie, appelle également à la fin de la violence et au retour au calme.

« Nous soutenons les manifestations conjointes de Juifs et d’Arabes, contre l’occupation et l’attaque de Gaza, mais nous rejetons résolument les tentatives de lynchage, d’incendie des biens et des lieux de culte, et tout préjudice causé aux civils, aux Juifs et aux Arabes », dit Hadash.

Mais Hadash déclare qu’il est fortement en désaccord avec la décision du gouvernement d’envoyer des forces de police des frontières israéliennes à Lod pour rétablir l’ordre dans la ville en difficulté.

« Nous rejetons l’introduction de forces frontalières, dont les tendances anti-arabes sont connues, à Lod. Cela ne peut que conduire à une escalade », dit Hadash.

C’est vous qui le dites...