Netanyahu : Celui qui tente de brûler l’État d’Israël sera sévèrement puni
Rechercher
Dernière info: La police demande au public d’éviter les zones forestières de Menashe

De nouveaux feux de forêts déclarés sur les collines de Jérusalem

"Nous appelons la population à rester sur leurs gardes, à prendre leur responsabilités et à se montrer vigilants dans l'utilisation de tout élément liés au feu et à la sécurité," a déclaré la police

  • Des pompiers israéliens éteignent un incendie dans la ville du nord de Haïfa, le 24 novembre 2016. (Crédit : AFP/Jack Guez)
    Des pompiers israéliens éteignent un incendie dans la ville du nord de Haïfa, le 24 novembre 2016. (Crédit : AFP/Jack Guez)
  • Un pompier israélien aide à éteindre un incendie dans la ville du nord de Haïfa le 24 novembre 2016. (Jack Guez / AFP)
    Un pompier israélien aide à éteindre un incendie dans la ville du nord de Haïfa le 24 novembre 2016. (Jack Guez / AFP)
  • Des Israéliens évacuent leurs domiciles suite aux incendies qui sévissent à Haifa, le 24 novembre 2016 (Crédit : AFP/Jack Guez)
    Des Israéliens évacuent leurs domiciles suite aux incendies qui sévissent à Haifa, le 24 novembre 2016 (Crédit : AFP/Jack Guez)
  • Des avions de lutte contre le feu israéliens essaient d'éteindre un incendie qui fait rage dans la ville de Haïfa, au nord du pays, où un grand incendie a fait rage dans la ville le 24 novembre 2016. (Crédit : Yaakov Cohen/Flash90)
    Des avions de lutte contre le feu israéliens essaient d'éteindre un incendie qui fait rage dans la ville de Haïfa, au nord du pays, où un grand incendie a fait rage dans la ville le 24 novembre 2016. (Crédit : Yaakov Cohen/Flash90)
  • Des agents de ZAKA aident les pompiers à Haifa, le 25 novembre 2016 (Crédit : Roi Levi)
    Des agents de ZAKA aident les pompiers à Haifa, le 25 novembre 2016 (Crédit : Roi Levi)
  • Le Premier ministre Benjamin Netanyahu aux côtés de Gilad Erdan, ministre de la Sécurité intérieure, briefés par les autorités sur la vague d'incendies qui menace le pays, le 24 novembre 2016. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)
    Le Premier ministre Benjamin Netanyahu aux côtés de Gilad Erdan, ministre de la Sécurité intérieure, briefés par les autorités sur la vague d'incendies qui menace le pays, le 24 novembre 2016. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)
  • Des pompiers à Haifa, le 24 novembre 2016 (Crédit : AFP/JACK GUEZ)
    Des pompiers à Haifa, le 24 novembre 2016 (Crédit : AFP/JACK GUEZ)
  • Des pompiers israéliens aident à éteindre un incendie dans la ville du nord de Haïfa le 24 novembre 2016. (Jack Guez / AFP)
    Des pompiers israéliens aident à éteindre un incendie dans la ville du nord de Haïfa le 24 novembre 2016. (Jack Guez / AFP)
  • Une femme passe devant les voitures brûlées par les feux de forêt du 25 novembre 2016. (Crédits : AFP)
    Une femme passe devant les voitures brûlées par les feux de forêt du 25 novembre 2016. (Crédits : AFP)
  • Vue générale des dégâts causés dans une maison brûlée à Haïfa après un incendie de forêt, le le 25 novembre 2016 . (Crédit : AFP/jack Guez)
    Vue générale des dégâts causés dans une maison brûlée à Haïfa après un incendie de forêt, le le 25 novembre 2016 . (Crédit : AFP/jack Guez)
  • Des pompiers palestiniens aident à éteindre un incendie dans la ville du nord de Haïfa le 24 novembre 2016. (Jack Guez / AFP)
    Des pompiers palestiniens aident à éteindre un incendie dans la ville du nord de Haïfa le 24 novembre 2016. (Jack Guez / AFP)
  • Des pompiers israéliens aident à éteindre un incendie dans la ville du nord de Haïfa le 24 novembre 2016. (Crédit : AFP/Jack Guez)
    Des pompiers israéliens aident à éteindre un incendie dans la ville du nord de Haïfa le 24 novembre 2016. (Crédit : AFP/Jack Guez)
  • Benjamin Netanyahu à Beit Meir, dans les collines de Jérusalem, après qu'un incendie ait balayé la communauté, le 25 novembre 2016. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)
    Benjamin Netanyahu à Beit Meir, dans les collines de Jérusalem, après qu'un incendie ait balayé la communauté, le 25 novembre 2016. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

Alors que des vents forts attisent à nouveau les flammes dans les quartiers de Romena et de Ramat Eshkol dans la ville portuaire des habitations de la ville de Harashim, au nord, ont été évacuées, en raison de la proximité des flammes. Plusieurs personnes ont été arrêtées pour avoir allumé des départs de feu, pour incitations et pillages.

Les pompiers déployés dans la région de Shaar Hagai, à l’ouest de Jérusalem, tentent de maintenir un incendie à l’écart de la Route 1, une des principales artères reliant la captable à Jérusalem, a annoncé la radio militaire.

L’autoroute est toujours ouverte.

Ailleurs dans le pays, les pompiers tentent de vaincre les foyers qui fument encore et de les empêcher de se rallumer.

Ils recherchent aussi de nouveaux départs de feux.

Le Times of Israel suit pour vous les événements.

12 arrestations pour incendies volontaires et incitation à l’incendie

La police a arrêté vendredi un homme de 24 ans soupçonné d’avoir incité des personnes à allumer délibérément des incendies, a annoncé la police.

La police a également arrêté un autre individu soupçonné d’avoir allumé un incendie qui a détruit dans la nuit au moins 10 maisons dans le village de Beit Meir, situé sur les collines de Jérusalem. Il sera interrogé, a annoncé la police.

« Nous pensons qu’il y a des pyromanes qui sont responsables, mais aussi des conditions météorologiques qui permettent à cela de se déclencher [sans assistance humaine] », a déclaré à la radio militaire Yoram Halevy, chef de la police de Jérusalem, après la première arrestation.

La veille, le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait promis de traiter les responsables des feux comme des « terroristes ».

Des pompiers israéliens à Beit Meir, le 25 novembre 2016 (Crédit : AFP/AHMAD GHARABLI)
Des pompiers israéliens à Beit Meir, le 25 novembre 2016 (Crédit : AFP/AHMAD GHARABLI)

Reprise de feux à Haïfa

Les vents importants ont ravivé au moins deux foyers à Haïfa ces dernières minutes.

Les incendies sont proches des quartiers de Romema et Ramat Eshkol.

La radio militaire a annoncé que deux avions larguent des retardateurs de feu sur les flammes.

Romema fait partie des quartiers les plus endommagés par les incendies qui ravagent la ville depuis jeudi.

L’évaluation des dégâts débute

Les pompiers sur le qui-vive face à d’éventuelles reprises de feu alors que débute un premier travail d’estimation des dommages.

Alors qu’on dénombre environ 700 maisons endommagées dans les incendies qui ravagent Haifa, vendredi, leurs habitants – qui n’ont pas encore été autorisés à revenir chez eux – commencent toutefois à évaluer les dégâts.

Ils sont quelque 60 000 à devoir encore revenir au sein de leurs foyers. Les forces de police et les unités de sapeurs-pompiers sont encore lourdement déployées dans la région de Haifa, craignant une reprise des feux en raison d’une sécheresse exceptionnelle qui touche la région et d’une météorologie venteuse.

Un haut-responsable de la police a indiqué au site d’information Ynet que certains individus avaient été appréhendés alors qu’ils pillaient les maisons évacuées durant la nuit.

“Le travail est maintenant de faire en sorte que le plus grand nombre de personnes possible puisse revenir à la vie quotidienne avant le week-end », a expliqué l’officiel.

« Il faut s’assurer que le plus grand nombre de personnes sera en mesure de réintégrer son foyer, de manière à ce que ceux qui ne le peuvent pas puissent recevoir des aides de la part des responsables sociaux et de la ville ».

La radio israélienne et les reportages à la télévision ont présenté des interviews de résidents décrivant le feu qui a détruit leurs habitations, ce qu’ils ont perdu et ce qu’ils sont parvenus à sauver.

Des Israéliens évacuent leurs domiciles suite aux incendies qui sévissent à Haifa, le 24 novembre 2016 (Crédit : AFP/Jack Guez)
Des Israéliens évacuent leurs domiciles suite aux incendies qui sévissent à Haifa, le 24 novembre 2016 (Crédit : AFP/Jack Guez)

“Je me suis précipité et j’ai sauvé l’album avec des photos de mes parents, c’était ce qui était le plus important pour moi », s’est exclamé un habitant de Haifa, des propos rapportés par Ynet. « Il y a des dégâts, pas beaucoup, mais je ne peux pas encore m’empêcher de pleurer…. c’est dur de voir les dommages mais nous sommes forts ».

Le ministre des Finances Moshe Kahlon a indiqué au site d’information Walla que les victimes seront logées dans des hôtels aux frais du gouvernement et qu’une aide immédiate leur sera remise avant le début du processus d’évaluation des dégâts et la remise des dédommagements, affirmant qu’elles entreront très probablement dans la même catégorie de victimes que celles du terrorisme.

“Nous avons convenu avec l’autorité fiscale d’ouvrir une ‘hotline’ spéciale pour tous ceux qui ont été touchés. Ils pourront dire ce dont ils ont besoin, où ils vivent, et nous enverrons un expert », dit-il.

« Il viendra le temps de calculer l’étendue des dommages – mais nous devons apporter une assistance immédiate aux résidents. L’Etat prendra ses responsabilités dans n’importe quelle attaque de type nationaliste ou terroriste et malheureusement, il semblerait que nous nous dirigions dans cette direction ».

Les leaders du pays ont évoqué la possibilité que des agresseurs arabes aient allumé intentionnellement les incendies.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a comdamné les incitations palestiniennes, coupables, selon lui, d’avoir attisé ces passages à l’acte. Le chef de la police israélienne Roni Alsheich a indiqué aux journalistes, jeudi, que des recherches préliminaires menées sur le départ de ces feux orientaient l’enquête vers des incendies « politiquement motivés ».

Israël accepte des avions et des camions de pompiers égyptiens et jordaniens

L’Égypte et la Jordanie vont envoyer une assistance pour lutter contre la vague d’incendies, a annoncé le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

L’Égypte enverra deux avions et la Jordanie enverra des camions. Israël a accepté de recevoir de l’aide de ses deux voisins.

Ce développement sans précédent fait suite à l’aide proposée par l’Autorité palestinienne qu’Israël a accepté jeudi.

Netanyahu s’est rendu dans le vilalge de Beit Meir, ou plusieurs maisons ont été endommagées par les incendies durant la nuit.

Il est accompagné de Gilad Erdan, ministre de la Sécurité intérieure.

Les habitants évacués ont reçu l’ordre de ne pas regagner leurs domiciles.

Deux nouveaux feux ont été déclenchés à Haïfa

Selon la Dixième chaîne, ils ont été maîtrisés.

À Ramat Eshkol, bien que l’incendie soit minime, des forces supplémentaires ont été déployés à cause de l’hôpital Carmel situé à proximité. Des canadairs croates ont également survolé la zone, selon les médias.

Les députés arabes israéliens réclament la libération immédiate d’un habitant de Rahat

Rahat est située dans le sud d’Israël et majoritairement bédouine. Le jeune homme a été arrêté pour avoir incité aux incendies criminels sur sa page Facebook.

Les législateurs Ahmad Tibi et Ayman Odeh de la Liste arabe unie affirment que la police a mal interprété le post publié sur Facebook qui a été à l’origine de l’arrestation de l’individu.

Ce post Facebook, lu par le Times of Israel, est écrit de façon excessivement dramatique, et veut être une dérision sarcastique des auteurs de ces mêmes appels aux feu.

Dans le post, il réclame un boycott de la Turquie pour avoir aidé Israël à venir à bout des brasiers et appelle les voyous à s’assurer que les flammes anéantiront toutes les forêts d’Israël.

A la fin de sa publication, l’auteur conclut par le hashtag « Sarcasm, not serious. » (Sarcasme, pas sérieux)

L’homme arrêté possède une licence en économie, une maîtrise de communication et enseigne la photographie aux jeunes de sa ville.

Auyman Odeh, président de la Liste arabe unie, a publié une vidéo sur sa page Facebook le 26 juillet 2016. (Crédit : capture d'écran Facebook)
Auyman Odeh, président de la Liste arabe unie, a publié une vidéo sur sa page Facebook le 26 juillet 2016. (Crédit : capture d’écran Facebook)

Odeh a expliqué qu’il oeuvre en faveur des autres Arabes dont il estime que l’arrestation a été injustifiée en liaison avec les incendies criminels présumés qui ont mené à des brasiers massifs balayant le nord et le centre du pays.

« Seulement dans les périodes sombres de l’Histoire, comme dans l’ancien temps en Europe,on s’est permis de blâmer injustement les minorités avant même que les faits et la vérité ne soient clairement établis », a indiqué Odeh dans un communiqué.

La police n’a pas apporté immédiatement de réponse.

Les nouveaux incendies de Haïfa sont sous contrôle

Deux nouveaux feux ont été déclenchés à Haïfa. Selon la Dixième chaîne, ils ont été maîtrisés.

À Ramat Eshkol, bien que l’incendie soit minime, des forces supplémentaires ont été déployés à cause de l’hôpital Carmel situé à proximité. Des canadairs croates ont également survolé la zone, selon les médias.

De nombreux évacués de Haïfa peuvent rentrer chez eux

Les habitants de certains quartiers de Haïfa sur le flanc sud-est de la ville ont reçu l’autorisation de regagner leur domicile, annonce la police.

Les quartiers concernés sont : Ramat Alon, Ramot Remez, Ramat Golda, Ramat Begin, Ramot Hen and Ramat Almogi, à l’exceptions de ceux qui vivent sur Einstein Street.

La police, les pompiers et les fonctionnaires municipaux resteront sur place tant que les efforts pour remettre la ville incendiée en état se poursuivent

Plus tôt dans la journée, les habitants de Denya ont également pu rentrer chez eux.

Les habitats de quatre autres quartiers, notamment Romema et Ramat Sapir sont toujours dans l’attente d’une autorisation pour regagner leur domiciles.

Un incendie éclate près de Yaad, les logements sont évacués

Les résidents de la commune de Yaad, en Galilée ont reçu l’ordre de quitter leur logements à cause de la propagation d’un feu de forêt en direction de la zone résidentielle.

La police affirme que 15 maisons ont été évacuées.

Airbnb aide les évacués de Haïfa à trouver des hôtes

La plate-forme communautaire de location et de réservation de logements de particuliers annule ses frais de service pour héberger les victimes.

Pour en savoir plus : cliquez ici.

Un des logos de la société Airbnb (Crédit : Capture d’écran page Facebook Airbnb)
Un des logos de la société Airbnb (Crédit : Capture d’écran page Facebook Airbnb)

Réunion au sommet au sujet de l’aviation des pompiers

Netanyahu a organisé une réunon avec plusieurs autres politiques sur la base de l’armée de l’air à Hazor, à propos de l’usage des avions israélien et étrangers, selon le Bureau.

Sont présents à la réunion : Gilad Erdan, la ministre de la culture Miri Regev, le Conseiller à la Sécurité nationale Yaakov Nagel, le chef de la police Roni Alsheich, le chef de l’armée de l’air Amir Eshel et le second de l’armée de l’air Shimon ben Ner.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu aux côtés de Gilad Erdan briefés par les autorités au sujet de la vague d'incendies qui menace le pays, le 25 novembre 2016 (Crédit : Kobi Gideon/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu aux côtés de Gilad Erdan briefés par les autorités au sujet de la vague d’incendies qui menace le pays, le 25 novembre 2016 (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

Netanyahu devrait s’exprimer dans les minutes qui viennent.

Plus tôt dans la journée, Netanyahu s’était rendu dans la commune de Beit Meir, ravagée par le feu.

Il s’est attardé sur l’importance des bombardiers d’eau, et a indiqué que l’acquisition de ces avions ne figurait pas dans les priorités listées par le rapport d’État après l’incendie du Carmel en 2010.

« Il est impossible de combattre le feu sans des pompiers comme vous. Vous êtres des héros, vous vous tenez en première ligne, mais aucun feu de forêt ne peut être géré efficacement, nulle part dans le monde, sans bombardiers d’eau », a-t-il expliqué à un groupe de pompiers selon un communiqué diffusé par son Bureau.

L’incendie de Yaad a été maîtrisé

La police indique que l’incendie près de Yaad en Galilée est désormais sous contrôle. Les évacués peuvent regagner leurs domicile.

Netanyahu : Celui qui tente de brûler l’État d’Israël sera sévèrement puni

Netanyahu a donné une conférence de presse sur la base militaire de l’armée de l’air à Hazor.

Il a remercié la communauté internationale pour son aide et a menacé de poursuivre en justice tout les pyromanes responsables de ces incendies.

« La police travaille sans relâche pour poursuivre tous ceux qui allumeront un feu, afin que tout le monde comprenne. Celui qui tente de brûler l’État d’Israël sera sévèrement puni », dit-il.

Il a également déclaré qu’ils s’était entretenu avec des spécialistes pour examiner la façon dont la lutte contre les flammes allait se poursuivre.

« Lorsque le super-tanker arrivera, nous aurons une discussion avec les pilotes américains pour la suite des opérations », dit-il. Le super-tanker est un avion américain bombardier d’eau qui devrait atterrir dans la journée.

Miri Regev : « Celui qui brûle cette terre ne peut pas en être un habitant »

La ministre de la Culture Miri Regev s’est également exprimée sur la basé aérienne de Hazor.

Elle a déclaré que celui qui sera inculpé pour avoir allumé un incendie volontaire devrait être déchu de la nationalité israélienne.

« Celui qui brûle cette terre ne peut pas en être un habitant », dit-elle.

La ministre de la Culture et des Sports Miri Regev en conférence de presse à Jérusalem, le 31 août 2015 (Crédit : Marc Israël Sellem/Pool)
La ministre de la Culture et des Sports Miri Regev en conférence de presse à Jérusalem, le 31 août 2015 (Crédit : Marc Israël Sellem/Pool)

Tous les réisdents de Haifa autorisés à rentrer chez eux

La police a indiqué que tous les résidents de Haïfa peuvent désormais regagner leur domicile, bien que certaines rues soient toujours privées d’électricité.

Les agents de sécurité continueront a patrouiller dans la région pour aider les habitants évacués qui auraient besoin d’aide, souligne le communiqué.

« Nous appelons la population à rester sur leur garde, à prendre leur responsabilités et à se montrer vigilants dans l’utilisation de tout élément liés au feu et à la sécurité. »

Les pompiers américains arrivent en renfort

Selon la Deuxième chaîne, des dizaines de pompiers américains arriveront en Israël en renfort.

Les pompiers israéliens sont éreintés, après 4 jours d’efforts sans relâche.

Cette mesure s’inscrit dans le cadre d’un accord conclu entre Gilad Erdan, ministre de la Sécurité intérieure et l’administration américaine.

Selon le reportage, 50 pompiers expérimentés dans la lutte contre les incendies à grande échelle seront envoyés en Israël et répartis selon les besoins.

Les services d’incendies israéliens ont donné leur maximum durant 4 jours, et aucune pluie n’est prévue avant mardi.

Cela signifie que les feux de forêts, attisés par les conditions sèches et venteuses, pourraient se poursuivre pendant quelque jours.

Exonération du péage aux tunnels de Carmel pour les habitants de Haïfa

Les habitants de Haïfa ont pu voyager gratuitement dans les tunnels de Carmel, qui est d’ordinaire accessible par un péage, depuis vendredi 13 heures jusqu’à samedi 20 heures.

Les habitants de la ville, qui ne sont pas abonnés au péage devront présenter une carte d’identité à l’entrée des tunnels, explique le site Walla.

Les tunnels relient les deux flancs de la ville.

Prolongation de détention pour 4 pyromanes présumés

La détention de 4 personnes suspectées d’avoir allumé des feux dans le nord du pays a été prolongé, selon la Dixième chaîne.

Un homme âgé de 42 ans, originaire de Galilée, restera en détention jusqu’à lundi, et deux mineurs et une quatrième personne suspectés d’incendies criminels resteront en détention jusqu’à samedi.

Le détenu de 42 ans est suspecté d’avoir délibérément allumé un feu a proximité du village de Sajur en Galilée.

L’homme nie être impliqué dans le crime.

Détention prolongée de 24 heures pour un homme suspecté d’incitation à la haine

La détention d’Anas Abu Dabas, 24 ans, originaire de la ville à dominante bédouine de Rahat, a été prolongée d’un jour par la Cour des Magistrats de Beer Sheva, selon le site Walla.

Abu Dabas est suspecté d’avoir publié sur sa page Facebook des propos incitateurs qui encourageaient les incendies.

Il a été arrêté par la police la nuit dernière.

Cependant, les députés arabes israéliens soutiennent que sa publication a été mal interprétée, et qu’elle se voulait « ironique ».

Nouvel incendie dans les collines de Jérusalem

Un nouveau feu de forêt a été signalé près de la ommune de Maale Hahamisha dans les collines de Jérusalem.

Des équipes de pompiers affluent pour éteindre le feu et des bombardiers d’eau survolent la zone.

Des avions tentent d’éteindre les feux à Nataf

Toutes les maisons à Nataf sont évacuées en raison de nouveaux feux de forêt, selon la police israélienne.

Des cocktails Molotov à l’origine des feux à Jérusalem ?

Les pompiers examinent les soupçons selon lesquels l’incendie dans la région de Ma’ale Hahamisha a commencé après que des assaillants ont lancé un cocktail Molotov, selon le site Web de Walla.

Des feux autour de Maale HaHamisha et Nataf (Crédit : porte-parole de l'unité des pompiers)
Des feux autour de Maale HaHamisha et Nataf (Crédit : porte-parole de l’unité des pompiers)

Les résidents des foyers de la communauté de Nataf ont été invités à évacuer leurs maisons, alors qu’un grand feu flambait près de la communauté de Jérusalem.

Plus tôt, la police a déclaré qu’aucune maison dans la région n’était en danger.

L’arrivée du bombardier d’eau américain légèrement retardée

L’avion bombardier d’eau supertanker se posera en Israël en provenance des Etats Unis à 20 heures, légèrement plus tard que prévu.

Ce Boeing 747 massif, modifié pour servir dans la lutte contre les incendies, devait initialement atterrir à 18 heures 40 mais son arrivée a été retardée, a rapporté le site d’information Walla.

La cause du retard n’est pas indiquée.

Le Boeing 747 Supertanker pendant les incendies de forêt de Carmel 2010 en Israël. (CC BY-SA 3,0 ShacharLA / Wikipedia)
Le Boeing 747 Supertanker pendant les incendies de forêt de Carmel 2010 en Israël. (CC BY-SA 3,0 ShacharLA / Wikipedia)

‘Des dizaines’ d’équipes envoyées sur le nouveau front sur les Collines de Jérusalem

Un feu de forêt qui a éclaté aujourd’hui dans la région de Maale Hahamisha ne cesse de s’étendre et de progresser vers la communauté de Nataf, située à proximité, qui a déjà été touchée par un incendie qui avait commencé mardi.

De nombreuses équipes de sapeurs-pompiers ont été envoyées sur le front parmi lesquelles 20 canadairs.

Des canadairs provenant des pays voisins et d’autres alliés d’Israël seraient également en route pour ce site.
Aucune des habitations de Ma’ale Hahamisha ou de Nataf seraient en danger, a dit la police.

Deux autres vastes incendies ont éclaté en Cisjordanie, à Dolev et près de Shaked.

Les soldats du feu palestiniens et israéliens se battent contre les flammes là-bas et sur d’autres sites de Cisjordanie.

— avec Judah Ari Gross

3 individus d’un village arabe dans le nord arrêtés pour un incendie présumé criminel

La police a arrêté trois personnes dans un village arabe situé au nord Israël, soupçonnées d’avoir allumé un feu dans la région d’Alon Hagalil, une communauté de Galilée inférieure.

Leur détention préventive a été prolongée jusqu’à lundi par le Tribunal de première instance de Nazareth, a rapporté le site d’information Ynet.

Les familles des détenus affirment que ces derniers ont allumé un brasier dans le périmètre du village et qu’ils l’ont surveillé jusqu’à ce qu’il s’éteigne, et que les accusations formulées contre eux sont donc fausses.

Mogherini ‘fière’ des pays qui sont venus en aide à Israël

La responsable des Affaires étrangères de l’Union européenne, Federica Mogherini, a déclaré que l’UE se tenait aux côtés du peuple d’Israël dans ce moment de difficulté, pas seulement en paroles mais aussi en termes de soutien concret.

Selon la radio publique israélienne, Mogherini s’est dite satisfaite du nombre de pays ayant envoyé une assistance à Israël dans la lutte contre les incendies et a déclaré que l’Union européenne restera en communication avec les autorités israéliennes pour lui venir en aide à chaque fois que cela sera nécessaire.

Federica Mogherini adresse un discours alors qu'elle visite une école de l'ONU dans la bande de Gaza le 8 novembre 2014. (Crédit : AFP / MAHMUD HAMS)
Federica Mogherini adresse un discours alors qu’elle visite une école de l’ONU dans la bande de Gaza le 8 novembre 2014. (Crédit : AFP / MAHMUD HAMS)

Tsahal retire les bataillons du Commandement du Front Intérieur déployés hier

L’armée israélienne est en train de retirer les deux bataillons du Commandement de la Défense passive qu’elle avait déployés hier à Haifa pour venir en aide aux forces de police de la ville.

Les soldats retourneront dans leur base et resteront toutefois en alerte, a rapporté le site internet d’information Ynet.

Un célèbre restaurant de Nataf endommagé dans un feu de forêt

Une maison et un restaurant populaire ont été gravement endommagés dans l’incendie qui s’est déployé à proximité de Nataf, dans les collines de Jérusalem.

Les propriétaires du restaurant Rama’s Kitchen ont été évacués dans la matinée alors que l’incendie commençait à empiéter sur l’établissement.

Les sapeurs-pompiers sont encore en train d’essayer de contenir les flammes et d’empêcher le feu d’atteindre davantage d’habitations au sein de la communauté.

Par ailleurs, un homme a été légèrement intoxiqué par des inhalations de fumée aux abords de Binyamina, au centre d’Israël.

Un feu de broussailles menace la communauté de Mei Ami au centre d’Israël

Un grand feu de broussailles a éclaté cet après-midi à proximité de la communauté de Mei Ami, dans le Conseil Régional de Menashe, au centre d’Israël.

Selon le site d’information Walla, ce sont sept équipes de sapeurs-pmpiers et quatre canadairs qui luttent actuellement contre les flammes.

Un autre article fait état de 10 équipes et de trois avions bombardiers d’eau.

Aucune victime n’est à déplorer dans ce brasier qui, selon des informations, est l’ouvrage de pyromanes.

Attaque au couteau déjouée à Shuafat

Un terroriste palestinien désarmé après avoir tenté de poignarder un agent de la sécurité à Jérusalem.

L’incident s’est déroulé près du poste de contrôle situé en dehors du camp de réfugiés de Shuafat, à l’est de Jérusalem.

L’assaillant est mort.

Les sauveteurs fouillent les maisons à Nataf pour s’assurer qu’elles sont vides

Des dizaines d’équipes de lutte contre les incendies opèrent à Nataf situé en dehors de Jérusalem.

Selon Ynet, les lances d’incendie ont cessé de fonctionner après la tombée de la nuit.

Les équipes de lutte contre l’incendie recherchent des résidents qui sont restés à leur domicile après un appel plus tôt destiné à une évacuation massive de la communauté.

La radio militaire rapporte que Rama’s Kitchen, un restaurant populaire local, a été complètement consumé par les flammes.

La station de radio cite les services de sapeurs-pompiers qui indiquent que davantage de maisons dans la communauté sont susceptibles de brûler.

Rabbin de Cisjordanie : Les incendies sont une punition pour les évacuations des avants-postes

Un chef de file des résidents israéliens des implantations a déclaré que les incendies qui font rage en Israël, que les responsables attribuent en partie à des pyromanes, étaient une punition divine pour les plans du gouvernement visant à évacuer les implantations.

Le rabbin Elyakim Levanon, de l’implantation d’Elon Moreh, a fait l’affirmation controversée à propos des 250 feux enregistrés ces derniers jours en Israël, dans un pamphlet publié jeudi, selon le site d’information Srugim.

Dans son texte, Levanon écrit : « Les vents forts portent généralement la pluie, mais maintenant tout est sec et inflammable. C’est la main de D.ieu qui en est à l’origine. Le gouvernement israélien reporte l’approbation de la loi dite de régulation », a-t-il ajouté en référence à un projet de loi visant à légaliser Amona et d’autres avant-postes de la Cisjordanie considérés comme illégaux par la loi en vigueur en Israël.

« Jusqu’à ce que la disgrâce de la menace d’expulsion soit levée d’Amona, d’Ofra et d’ailleurs, aucune pluie ne tombera », dit-il.

Elyakim Levanon (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
Elyakim Levanon (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

– JTA

Nouveau feu déclaré près de Mevo Horon, en dehors de Jérusalem

Un nouveau feu a fait éruption près de l’implantation de Mevo Horon dans les collines de Jérusalem, selon le site Web de Walla.

Les équipes de service de sécurité incendie sont en route vers le site.

Un autre incendie éclate près de Beer Sheva, dans le sud d’Israël

Un incendie éclate dans la forêt de Dvira, près de la communauté de Dvira dans le sud d’Israël.

Des équipes de secours incendies de Beer Sheva sont sur les lieux.

Un autre feu a fraîchement éclaté près de Beit Meir, en dehors de Jérusalem. Plus tôt aujourd’hui, les pompiers ont maîtrisé un feu à Beit Meir.

Le propriétaire de Rama’s Kitchen à Nataf a aussi perdu sa maison

Rama Ben Zvi, propriétaire de Rama’s Kitchen à Nataf, perd non seulement son célèbre restaurant, mais aussi une partie de sa maison, selon Ynet.

Plus tôt dans la journée, une fête de mariage, se déroulant dans le restaurant, a été évacuée avant qu’il ait été consumé dans les flammes.

Les pompiers croient que le feu a éclaté après qu’un assaillant anonyme a jeté un cocktail Molotov à l’extérieur de Nataf. L’agresseur serait un résident du village voisin de Katane.

L’incendie à Beit Meir contenu

Les pompiers réussissent à contenir l’incendie près de Beit Meir et Rekhes Khalilim, près de Mevasseret Zion, à l’extérieur de Jérusalem.

Les deux communautés sont hors de danger, selon les services de secours et d’incendies.

L’imam Hassen Chagoulmi « outré par certains propos racistes suite aux incendies en Israël »

L’imam Hassen Chagoulmi a déploré sur sa page Facebook les nombreuses marques de réjouissances de la part d’internautes sur la Toile.

« Je suis outré par certains propos racistes suite aux incendies en Israël. Les personnes qui se réjouissent de la destruction alors que la religion musulmane est contre cela. Le Prophète interdisait de couper même un arbre pendant les guerres. Je m’oppose aux personnes qui se réjouissent du feu et de la destruction des terres israéliennes et palestiniennes. »

Hassen Chagoulmi (Crédit : Facebook)
Hassen Chagoulmi (Crédit : Facebook)

La police demande au public d’éviter les zones forestières de Menashe

La police demande au public d’éviter de se rendre dans les parcs et les réserves naturelles de la région de Menashe, dans le nord d’Israël, car la menace des feux persiste toujours.

Un grand incendie a été éteint plus tôt aujourd’hui dans la région d’Ein Hashofet et la police a décidé d’ouvrir la route 6953 à la circulation, selon le site Web de Walla.

La route a été fermée en raison d’un incendie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
Dernière info: La police demande au public d’éviter les zones forestières de Menashe

Netanyahu : Celui qui tente de brûler l’État d’Israël sera sévèrement puni

Netanyahu a donné une conférence de presse sur la base militaire de l’armée de l’air à Hazor.

Il a remercié la communauté internationale pour son aide et a menacé de poursuivre en justice tout les pyromanes responsables de ces incendies.

« La police travaille sans relâche pour poursuivre tous ceux qui allumeront un feu, afin que tout le monde comprenne. Celui qui tente de brûler l’État d’Israël sera sévèrement puni », dit-il.

Il a également déclaré qu’ils s’était entretenu avec des spécialistes pour examiner la façon dont la lutte contre les flammes allait se poursuivre.

« Lorsque le super-tanker arrivera, nous aurons une discussion avec les pilotes américains pour la suite des opérations », dit-il. Le super-tanker est un avion américain bombardier d’eau qui devrait atterrir dans la journée.