Israël en guerre - Jour 254

Rechercher

Tsahal : la 162e division a achevé la capture du camp d’al-Shati à Gaza

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des troupes israéliennes de la 162e division opérant dans le nord de la bande de Gaza, sur une photo diffusée le 14 novembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)
Des troupes israéliennes de la 162e division opérant dans le nord de la bande de Gaza, sur une photo diffusée le 14 novembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée israélienne déclare que leur 162e division – qui est entrée dans la bande de Gaza par le nord – a achevé la capture du camp d’al-Shati, et qu’elle rejoindra bientôt la 36e division qui est entrée dans la bande de Gaza par l’est, atteignant ainsi la côte.

Tsahal affirme qu’al-Shati était un des principaux bastions du Hamas. « À l’intérieur du camp, il y a beaucoup d’infrastructures ennemies et de nombreuses forces du Hamas y étaient concentrées, y compris le bataillon al-Shati, qui a joué un rôle central dans les [attaques] du 7 octobre », indique l’armée.

La 162e division a poussé vers le sud depuis le nord de la bande de Gaza lorsque l’incursion terrestre a commencé il y a deux semaines et demie, se dirigeant vers la ville de Gaza et faisant face à une résistance dans le camp d’al-Shati au cours des derniers jours.

Il y a eu au moins quatre affrontements avec des terroristes du Hamas dans le camp d’al-Shati au cours des dernières heures. Selon l’armée, presque toutes les maisons du camp étaient piégées.

On estime qu’entre 150 000 et 200 000 Palestiniens ont fui le camp lorsque les troupes israéliennes y sont entrées. Les troupes de la division ont affronté environ 200 terroristes du Hamas à al-Shati.

L’armée estime qu’elle contrôle totalement al-Shati, bien que des incidents puissent encore survenir. Elle affirme que les systèmes de commandement et de contrôle du Hamas dans la zone ont été complètement démantelés au cours des raids.

La 162e division s’emploie désormais à éliminer méthodiquement de chaque zone d’al-Shati toute infrastructure du Hamas, notamment les tunnels et les caches d’armes.

Tsahal détaille également les autres opérations de la division dans le nord de Gaza, affirmant qu’elle a porté des « coups significatifs » à l’infrastructure et aux capacités opérationnelles du Hamas.

Selon l’armée, la division a trouvé et détruit plus de 160 puits de tunnels, frappé quelque 2 800 sites du Hamas et tué environ 1 000 agents terroristes et commandants de haut rang.

La division a effectué des raids et capturé ce que Tsahal considère comme des « actifs stratégiques et essentiels » du Hamas dans le nord de la bande de Gaza, notamment l’avant-poste 17, le « quartier militaire » de la ville de Gaza, l’hôpital Rantisi – que Tsahal soupçonne d’avoir été utilisé par le Hamas pour détenir des otages israéliens – et l’avant-poste de Bader.

La 401e brigade blindée et la brigade d’infanterie Givati de la division ont mené la manœuvre dans al-Shati, détruisant des dizaines de sites du Hamas par des tirs d’obus de chars et faisant appel à des frappes aériennes.

La brigade d’infanterie Nahal de la division a quant à elle capturé le principal avant-poste du Hamas à al-Shati et a détruit son infrastructure, tuant des agents terroristes et en arrêtant d’autres qui seront interrogés par l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet en Israël, selon Tsahal.

La brigade commando de la division a opéré dans la partie nord d’al-Shati pour localiser des terroristes. Elle a également opéré plus profondément dans le camp, détruisant l’infrastructure du Hamas et perquisitionnant des bâtiments utilisés par le groupe terroriste, notamment une école où, selon Tsahal, les troupes ont trouvé une position de lancement de missiles antichars et une cache d’armes.

Le commandant de la 162e division, le général de brigade Itzik Cohen, salue ces opérations, affirmant que l’armée « démantèle les centres de masse du Hamas et les capacités que le groupe a développées au fil des ans ».

« Les forces de la division ont tué plus de 1 000 terroristes dès le début de la manœuvre terrestre et ont réduit d’environ 80 % le nombre de tirs de roquettes en direction d’Israël depuis le nord de la bande de Gaza », ajoute le général Cohen.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.