Tsahal : Les combats à Gaza vont probablement durer plusieurs jours
Rechercher

Tsahal : Les combats à Gaza vont probablement durer plusieurs jours

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Selon l’armée israélienne, le cycle actuel de violence devrait durer au moins plusieurs jours, car elle commence à mener des frappes aériennes sur des cibles du Hamas dans la bande de Gaza, après que plus de 60 roquettes ont été tirées sur Israël depuis l’enclave, y compris sur Jérusalem.

« Dans les prochains jours, le Hamas sentira le bras puissant de l’armée [israélienne]. Cela ne prendra pas quelques minutes, mais quelques jours », a déclaré le porte-parole de Tsahal, Hidai Zilberman.

Le porte-parole a déclaré que l’armée se prépare à un large éventail de possibilités, y compris un conflit plus large avec une opération terrestre, ainsi qu’un retour des assassinats ciblés de hauts dirigeants terroristes.

« Tout est sur la table », a dit Zilberman.

Zilberman a confirmé que Tsahal a mené des frappes aériennes sur des cellules de lancement de roquettes, tuant au moins trois personnes. Le ministère de la Santé de Gaza a déclaré que neuf personnes avaient été tuées jusqu’à présent dans des frappes aériennes israéliennes, dont trois enfants. Le porte-parole de Tsahal a déclaré qu’il ne ferait pas de commentaire officiel sur cette affaire, bien que d’autres responsables israéliens aient affirmé que les mineurs avaient été tués à la suite d’un lancement de roquette raté depuis la bande de Gaza.

Les médias palestiniens ont rapporté que l’une des personnes tuées dans les frappes israéliennes était un membre important du Hamas, ce que Zilberman dit ne pas pouvoir confirmer.

Selon l’armée israélienne, plusieurs groupes terroristes ont pris part aux attaques à la roquette contre Israël, mais l’armée tient pour responsable de la violence le groupe terroriste Hamas, qui dirige de facto la bande de Gaza.

« Nous avons une adresse claire : c’est le Hamas. Le groupe paiera un prix élevé pour ses actions. Nous répondrons férocement », a déclaré M. Zilberman.

C’est vous qui le dites...