Israël en guerre - Jour 58

Rechercher

Un haut responsable des services de renseignement aurait averti Netanyahu des risques de posés par les tensions liées à la refonte

Le général de brigade Amit Saar, chef du département de recherche des renseignements militaires, à la conférence de Gazit à Tel Aviv, le 5 décembre 2022. (Capture d'écran/Youtube)
Le général de brigade Amit Saar, chef du département de recherche des renseignements militaires, à la conférence de Gazit à Tel Aviv, le 5 décembre 2022. (Capture d'écran/Youtube)

Selon le quotidien Haaretz, un haut responsable des services de renseignement a averti à deux reprises le Premier ministre Benjamin Netanyahu au début de l’année que les tensions internes liées aux projets de refonte du système judiciaire de son gouvernement encourageaient l’Iran, le Hezbollah et le Hamas à entreprendre potentiellement une action militaire contre Israël.

Le journal indique que le général de brigade Amit Saar, chef du département de recherche du renseignement militaire de Tsahal, a fait appel à Netanyahu pour la première fois le 19 mars, une semaine avant que la Knesset n’approuve un projet de loi de réforme et que le premier ministre ne limoge le ministre de la Défense Yoav Gallant pour avoir demandé une pause dans le remaniement judiciaire (il a été réintégré par la suite).

La seconde lettre aurait été envoyée le 16 juillet, une semaine avant que la Knesset n’approuve le projet de loi sur la « raisonnabilité », qui réduit les pouvoirs de contrôle du pouvoir judiciaire.

« Tous les acteurs du système [de sécurité] constatent qu’Israël traverse une crise grave et sans précédent, qui menace sa cohésion et l’affaiblit. Pour nos principaux ennemis – l’Iran, le Hezbollah et le Hamas – cette faiblesse est l’expression d’un processus linéaire qui se termine par l’effondrement d’Israël, et la situation actuelle est une occasion d’accélérer et d’aggraver ses difficultés », aurait écrit Saar dans la première lettre.

Saar aurait également averti que les divisions politiques en Israël conduisaient le pays « à essayer de s’abstenir d’une escalade sécuritaire, et à laisser les risques contre lui s’accroître ».

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.