Livingston maintient ses propos sur le sionisme d’Hitler, mais regrette le tollé
Rechercher

Livingston maintient ses propos sur le sionisme d’Hitler, mais regrette le tollé

L'ancien maire de Londres ne se rétracte pas mais s'excuse auprès du peuple juif ou de toute autre personne qu'il aurait pu offenser

Ken Livingstone comparaît devant une commission parlementaire sur l'antisémitisme à Londres, le 14 juin 2016. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Ken Livingstone comparaît devant une commission parlementaire sur l'antisémitisme à Londres, le 14 juin 2016. (Crédit : capture d'écran YouTube)

L’ancien maire de Londres, Ken Livingston a déposé une déclaration complémentaire à son témoignage à un comité parlementaire sur l’antisémitisme, en disant qu’il était désolé d’avoir dit qu’Hitler avait soutenu le sionisme non pas parce qu’il était en désaccord avec cette déclaration, mais à cause de l’agitation qu’il a créée.

« Je regrette donc d’avoir soulevé des points historiques sur la politique nazie des années 1930 alors que la question spécifique de Hitler a été soulevée par la [présentatrice de la BBC] Vanessa Feltz », écrit-il.

« Je le regrette parce qu’il y a eu une réponse hystérique des adversaires du parti Travailliste et de sa direction actuelle, qui n’aura pas aidé la campagne syndicale pour les élections du 5 mai. Je suis horrifié par la façon dont mes propos ont été interprétés et déformés. Je ne peux pas imaginer de pire insulte que d’être qualifié de raciste ou d’antisémite. Et je suis désolé si ce que j’ai dit a offensé le peuple juif, ou toute autre personne. Cela n’était pas mon intention”.

Alors qu’il continue à défendre, comme si elle était factuelle, sa déclaration que Hitler soutenait le sionisme dans les années 1930, il souligne également sa conviction que la politique d’Israël, y compris ce qu’il appelle le « nettoyage ethnique » des Palestiniens, n’est pas comparable à la politique nazie.

« Pour éviter tout autre malentendu, je ne crois pas que le sionisme ou les politiques des gouvernements israéliens soient comparables au nazisme. Les gouvernements israéliens n’ont jamais eu pour but d’exterminer systématiquement le peuple palestinien, de la manière dont le nazisme a cherché l’anéantissement des Juifs », écrit-il.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...