Israël en guerre - Jour 230

Rechercher

L’OCDE critique les performances environnementales d’Israël – rapport

Le pays reste à la traîne de ses cibles sur le climat et présente le plus bas niveau en matière d'énergies renouvelables dans ce club de 38 pays membres

Sue Surkes est la journaliste spécialisée dans l'environnement du Times of Israel.

Un embouteillage à l'entrée d'une station-service, à Jérusalem, le 11 mars 2022. (Crédit : Jamal Awad/Flash90)
Un embouteillage à l'entrée d'une station-service, à Jérusalem, le 11 mars 2022. (Crédit : Jamal Awad/Flash90)

Israël a obtenu des notes médiocres concernant un certain nombre de problématiques environnementales en comparaison avec les autres membres de l’Organisation de Coopération économique et de Développement (OCDE), selon un article qui a été publié mercredi par le groupe.

Israël est à la traîne dans ses objectifs de réduction des émissions à effet de serre ; le pays a augmenté ses subventions en faveur des énergies fossiles au cours des dix dernières années ; il a été dans l’incapacité d’encourager le recyclage des déchets plutôt que l’enfouissement et il expose encore ses citoyens à de niveaux de pollution entraînée par les les particules ultra-fines (des poussières microscopiques qui se répandent dans l’air) qui sont parmi les plus élevés du monde développé, selon un rapport qui a été émis par l’OCDE.

L’Environmental Performance Review, qui a suivi un rapport similaire publié en 2011, a été réalisé pour le compte de l’OCDE par l’Allemagne et par la Grèce ; il comprend 24 recommandations – à commencer par la nécessité d’adopter une loi sur le climat qui établira des réductions des émissions légalement contraignantes et des cibles en matière de production d’énergie renouvelable.

De tels objectifs contraignants rencontrent l’opposition des ministères des Finances et de l’Énergie, contrecarrant les initiatives visant à faire approuver une loi sur le climat, notamment un projet de loi qui est actuellement soumis par la ministre de l’Environnementale Idit Silman.

Parmi les autres recommandations, ôter les obstacles bureaucratiques qui gênent l’installation de structures d’énergie solaire et accélérer l’intégration des énergies renouvelables dans le réseau d’électricité ; développer une stratégie « cohérente » visant à la réduction des émissions de carbone dans le secteur du transport ; promouvoir l’économie circulaire (où le déchet d’un individu devient une ressource pour un autre individu) ; mettre en œuvre une stratégie nationale de biodiversité et un plan d’action pour protéger la nature qui se trouve hors des frontières des parcs nationaux et des réserves naturelles et intégrer les corridors écologiques dans la planification. Est aussi encouragé le contrôle de la mise en conformité environnementale – un problème qui a été récemment mis en exergue dans un récent rapport qui a été diffusé par le contrôleur de l’État.

Le rapport de l’OCDE de 2011 avait également mis l’accent sur la nécessité d’améliorer les inspections et de sanctionner les contrevenants.

Ces études de performance environnementale sont réalisées pour tous les pays de l’OCDE.

Le rapport émis en 2011 appelait d’ores et déjà à cesser de subventionner les activités nuisibles pour l’environnement. Le document qui a été publié mercredi a souligné que les subventions apportées aux énergies fossiles – qui sont à l’origine du dérèglement climatique – non seulement existent encore, mais qu’elles ont augmenté au cours des dix dernières années. Elles comprennent notamment des abattements fiscaux sur le diesel pour les véhicules tels que les bus et les taxis, et un soutien financier apporté aux entreprises qui extraient du gaz naturels des champs qui se trouvent en mer Méditerranée. L’OCDE demande à Israël de les éliminer progressivement et de taxer les émissions de carbone à la place, tout en s’assurant que l’impact de ces mesures sur les foyers défavorisés sera amorti.

Une corvette de classe Saar 6 de la marine israélienne surveillant le navire flottant de production, de stockage et de déchargement Energean sur le champ gazier de Karish, sur une image publiée le 23 avril 2023. (Crédit : Armée israéliennes)

En écho au rapport de 2011, le document de mercredi souligne également que la faune et la flore souffrent d’une fragmentation de leur habitat, de l’arrivée d’espèces invasives, d’une sur-exploitation des ressources en eau et de la pollution de l’air.

Les efforts visant à adapter le pays aux conséquences du dérèglement climatiques ne sont qu’à un stade précoce, note le rapport, et ils se concentrent trop peu sur des solutions basées sur la nature (comme la réhabilitation des zones naturelles, autour des rivières, pour qu’elles absorbent les eaux avant qu’elles n’atteignent les zones urbaines et les inondent).

Un chapitre spécial est consacré à la gestion des déchets en Israël, qui ont contribué à hauteur de 8 % aux émissions de gaz à effet de serre en 2019 contre une moyenne de 3 % au sein de l’OCDE, a fait savoir le rapport.

Les taxes sur la mise en décharge ne sont pas assez élevées pour décourager les autorités locales d’envoyer leurs déchets dans les décharges, indique le rapport – répétant une fois de plus ce qui était écrit dans le rapport de 2011 – et l’enfouissement des déchets est toujours moins cher que des méthodes de traitement plus durables telles que le recyclage organique.

La tribu des Bédouins Tarbin vivant à côté de la décharge de Dudaim, la plus grande décharge d’Israël, près de la ville de Rahat, dans le sud d’Israël, le 10 août 2016. (Crédit : Yaniv Nadav/ Flash90/ Dossier)

Comme en 2011, le nouveau rapport recommande la mise en œuvre d’un mécanisme qui fera payer les ménages en fonction du poids de leurs déchets afin de rendre la réduction des déchets et le recyclage plus attrayants.

En ce qui concerne les transports écologiques, le rapport recommande d’accélérer les investissements dans les infrastructures de recharge. Il note que sur l’ensemble des véhicules immatriculés en Israël en 2020, seuls 0,1 % seront des véhicules électriques (VE) et 6 % des véhicules hybrides.

Jo Tyndall, directrice de la Directive sur l’environnement de l’OCDE, qui a présenté les conclusions en personne à la ministre de l’Environnement Silman, et à des hauts fonctionnaires du ministère, a noté que le niveau d’énergie provenant de sources renouvelables en Israël était l’avant-dernier de tous les pays membres, et que le pourcentage de mammifères indigènes menacés était le plus élevé.

Jo Tyndall, la directrice de la Directive sur l’environnement de l’OCDE, à gauche, et Idit Silman, la ministre de l’Environnement, à Jérusalem, le 31 mai 2023. (Crédit : Michael Dimenstein/GPO)

Tammy Ganot, directrice adjointe de l’organisation de défense de l’environnement Adam Teva V’Din – une organisation qui a rédigé la loi israélienne sur la pureté de l’air et qui a essayé de promouvoir un projet de loi sur le climat – a déclaré que le rapport montrait qu’Israël était un pays du tiers-monde en matière de performances environnementales.

À LIRE : Le recyclage des réfrigérateurs s’intensifie, mais le chemin est encore long

Certains des « embarrassants » échecs mis en évidence dans le rapport, tels que les niveaux toujours élevés de déchets envoyés à la décharge, pourraient être imputés directement au ministère de l’Environnement, a-t-elle ajouté.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.