L’ONU et des diplomates occidentaux dénoncent le meurtre de l’étudiant de 19 ans
Rechercher

L’ONU et des diplomates occidentaux dénoncent le meurtre de l’étudiant de 19 ans

L'envoyé des Nations unies qualifie le meurtre de Dvir Sorek de "lâche, dangereux" ; les États-Unis, l'UE et le Royaume-Uni condamnent et font part de leurs condoléances

Des Israéliens se prennent dans les bras près de là où Dvir Sorek a été retrouvé poignardé à mort, près de l'implantation de Migdal Oz en Cisjordanie, le 8 août 2019. (Crédit : Hazem Bader/AFP)
Des Israéliens se prennent dans les bras près de là où Dvir Sorek a été retrouvé poignardé à mort, près de l'implantation de Migdal Oz en Cisjordanie, le 8 août 2019. (Crédit : Hazem Bader/AFP)

Les diplomates des Nations unies, de l’Union européenne, des États-Unis et du Royaume-Uni ont condamné le meurtre d’un étudiant de 19 ans, Dvir Sorek, jeudi et ont adressé leurs condoléances à la famille.

Dvir Sorek, étudiant en yeshiva dans le cadre d’un programme spécial combinant études religieuses et service militaire, avait quitté son implantation de Migdal Oz mercredi pour aller à Jérusalem acheter un cadeau à un de ses enseignants. Son corps a été retrouvé jeudi sur la route menant à l’implantation.

Les premières informations laissaient entendre qu’il avait été assassiné lors d’une tentative de kidnapping, mais les autorités gouvernementales enquêtant sur le meurtre les ont contredites.

Les enquêteurs pensent plutôt que les terroristes ont remarqué Sorek sur la route menant à Migdal Oz, l’ont assassiné et ont jeté son corps sur le bas-côté.

Dvir Sorek, 19ans, a été poignardé à mort en Cisjordanie, le 8 août 2019. (Autorisation de la famille)

L’envoyé onusien pour la paix, Nickolay Mladenov, a qualifié l’assassinat de « lâche et dangereux », a condamné le terrorisme et regretté que cet acte « nuise à la confiance » entre Israéliens et Palestiniens.

« Cela sert les intérêts de ceux qui veulent l’escalade », a-t-il ajouté.

L’ambassadeur du Royaume-Uni en Israël, Neil Wigan, s’est dit « choqué par ce meurtre ignoble » et fait part de son espoir que les assassins soient traduits en justice.

L’ambassadeur de l’UE en Israël, Emanuele Giaufret, a rappelé que « rien ne justifie la violence » et adressé « ses plus sincères condoléances à la famille ».

Le communiqué publié par l’ambassadrice allemande s’est fait l’écho de Giaufret.

L’envoyé américain au Moyen-Orient, Jason Greenblatt, a condamné l’organisation terroriste palestinienne du Hamas pour avoir salué les agresseurs « héroïques ».

« Plus de meurtre et de fanfaronnades de la part du Hamas – des actes répréhensibles par une organisation qui choisit la mort et la destruction plutôt que le bien-être du peuple qu’il prétend diriger. Nos plus sincères condoléances à la famille », a ainsi tweeté Jason Greenblatt.

L’envoyé spécial des États-Unis Jason Greenblatt prend la parole lors d’une conférence à New York, le 16 juin 2019. (Marc Israel Sellem/POOL)

Aucun groupe terroriste palestinien n’a revendiqué le meurtre, mais le Hamas et le Jihad islamique palestinien s’en sont tous les deux félicités.

Les autorités ont initié une chasse à l’homme d’ampleur pour retrouver le ou les assaillants.

Les funérailles de Dvir Sorek ont eu lieu hier à 20 heures dans l’implantation d’Ofra d’où il était originaire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...