Rechercher

L’ONU pour des règles communes sur les réseaux sociaux

La communauté internationale, et non des hommes d'affaires comme Elon Musk, devrait déterminer la manière de gérer les réseaux, estime le président du Conseil des droits de l'homme de l'ONU

Federico Villegas, président du Conseil des droits de l'homme, préside une réunion lors de la 50e session ordinaire du Conseil des droits de l'homme le 30 juin 2022. (Crédit : Violaine Martin/ONU)
Federico Villegas, président du Conseil des droits de l'homme, préside une réunion lors de la 50e session ordinaire du Conseil des droits de l'homme le 30 juin 2022. (Crédit : Violaine Martin/ONU)

La communauté internationale, et non des hommes d’affaires comme le nouveau propriétaire de Twitter Elon Musk, devrait déterminer la manière de gérer les réseaux sociaux, a déclaré jeudi le président du Conseil des droits de l’homme de l’ONU.

« Qui va tenir la barre dans la zone grise entre le bien et le mal dans les réseaux sociaux ? », s’est interrogé Federico Villegas devant les journalistes à Genève.

« Qui va décider ? Elon Musk ? », a-t-il poursuivi, plaidant pour que le Conseil des droits de l’homme puisse fournir des règles communes aux réseaux sociaux, notamment concernant les limites de la liberté d’expression.

« Cela devrait-il être à un entrepreneur privé de décider de ce qui est dangereux et incite à la violence et à la haine ? », a demandé le diplomate argentin, dont le successeur doit être désigné vendredi.

Il a en particulier fait écho au cas du rappeur américain Kanye West, dont Elon Musk a suspendu le compte Twitter la semaine dernière après la publication d’une image représentant une croix gammée entrelacée avec une étoile de David, ainsi que de propos admiratifs pour Hitler.

L’image postée par Kanye West sur Twitter avant sa suspension, en décembre 2022. (Capture d’écran)

Le milliardaire prônait depuis son arrivée à la tête de la plateforme en octobre une vision absolue de la liberté d’expression, estimant que cette dernière ne devait connaître pratiquement aucune limite.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.