L’UE fustige le nouveau centre de recherche et développement nucléaire iranien
Rechercher

L’UE fustige le nouveau centre de recherche et développement nucléaire iranien

"L'installation de centrifugeuses est incohérente au regard du JCPOA et l'installation prévue de centrifugeuses supplémentaires est grandement préoccupante", selon un porte-parole

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

L'usine de conversion d'uranium iranienne située près d'Isfahan, le 30 mars 2005 (Crédit : AP/Vahid Salemi)
L'usine de conversion d'uranium iranienne située près d'Isfahan, le 30 mars 2005 (Crédit : AP/Vahid Salemi)

Un porte-parole de l’Union européenne à Bruxelles a exprimé sa « grande inquiétude » mardi concernant l’annonce par l’Iran, ce week-end, du lancement d’une nouvelle initiative visant à élargir ses activités de recherche et développement autour des centrifugeuses d’enrichissement de l’uranium, entrant dans le cadre du programme nucléaire du pays.

« Nous notons avec une grande inquiétude l’annonce faite par la République islamique concernant l’expansion de ses activités de R&D portant sur les centrifugeuses. C’est une nouvelle réduction de ses engagements pris sous les termes du JCPOA », a commenté le responsable, utilisant l’acronyme officiel qui désigne l’accord signé par l’Iran et les puissances mondiales en 2015.

« Nous sommes aussi particulièrement soucieux au sujet des développements qui ont été rapportés par l’Agence internationale de l’énergie atomique dans son rapport extraordinaire du 8 septembre consacré aux activités de R&D iraniennes sur les centrifuges », a-t-il continué.

« L’installation de centrifugeuses est incohérente au regard du JCPOA et l’installation prévue de centrifugeuses supplémentaires est excessivement préoccupante dans la mesure où elle est susceptible d’augmenter de manière significative les capacités d’enrichissement iraniennes », a noté le porte-parole.

« Nous avons clairement et constamment établi que notre attachement au pacte sur le nucléaire dépend du respect entier de ses termes de la part de l’Iran. Nous recommandons vivement à l’Iran de mettre un terme à toutes les activités entrant en contradiction avec ses engagements et à s’abstenir de recourir à d’autres initiatives qui pourraient saper la conservation et la pleine mise en œuvre de l’accord sur le nucléaire », a-t-il poursuivi.

« Nous réaffirmons notre soutien à l’Agence internationale d’énergie atomique et à la manière à la fois impartiale et technique avec laquelle elle préserve la sûreté nucléaire », a-t-il conclu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...